navigation

CAN-2010: l’Algérie douchée par le Malawi 11 janvier, 2010

Posté par zenatanews dans : Sport , ajouter un commentaire

 L‘Algérie, un des mondialistes africains, a complètement raté son entrée dans la Coupe d’Afrique des nations en étant humiliée par le Malawi (0-3), supposée l’équipe la plus faible du plateau, lundi à Luanda.

« One, two, three! Viva l’Algérie! »: le chant des supporters algériens pour saluer la qualification de leur joueurs à la Coupe du monde en Afrique du Sud, s’est retourné contre eux…

 Les « Fennecs » se sont roussis aux « Flammes », surnom du Malawi… Les héros algériens, vainqueurs homériques de l’Egypte, en match d’appui pour se qualifier pour la Coupe du monde (1-0), ont lourdement chuté contre le petit Malawi, 99e au classement de la Fifa, et qui dispute seulement sa seconde CAN.

 Les Flammes prennent du coup la tête du groupe A, après l’époustouflant 4-4 du match d’ouverture, la veille entre l’Angola et le Mali (le pays hôte menait 4-0 à un quart d’heure de la fin).

 Mais plus que l’envie manifestée par les Rouges, c’est la passivité des Verts qui a étonné. Où était la combativité exemplaire des Fennecs qui leur avait permis de mater les +Pharaons+ (1-0 au match d’appui à Khartoum)?

 Absents en défense, lymphatiques en attaque, les hommes de Rabah Saâdane n’ont presque pas existé. Et il leur reste maintenant les deux adversaires les plus redoutables – a priori – du groupe pour essayer de se refaire: l’Angola et le Mali.

 Les Malawites ont aussi pris leur revanche du match de poules en 1984, lors de leur seule CAN en Côte d’Ivoire, où ils avaient été balayés sur le même score par l’Algérie de Bouiche, Belloumi et Fergani, le 5 mars de cette année-là à Bouaké.

Tennis: Roger Federer fait l’impasse sur le Kooyong Classic

Posté par zenatanews dans : Sport , ajouter un commentaire

 Le Suisse Roger Federer, numéro 1 mondial, a décidé de faire l’impasse sur le tournoi-exhibition Kooyong Classic, cette semaine à Melbourne, préférant s’entraîner pour peaufiner sa préparation à l’Open d’Australie qui commence lundi prochain, ont annoncé lundi les organisateurs.

lire la suite…

بمناسبة السنة الأمازيغية الـ2961

Posté par zenatanews dans : Actualités nationales,Culture , ajouter un commentaire

تحتفل دول المغرب العربي بعيد رأس السنة الأمازيغية الذي يصادف يوم 12 يناير من كل سنة، فهو حسبما تذكر الروايات التاريخية المتداولة أنه يتصادف مع الانتصار الذي كلل به الزعيم الأمازيغي «شيشناق» على رمسيس الثاني الفرعون الذي حكم مصر لمدة 67 سنة من 1279 ق.م. حتى 1213 ق. م
ويعتبر عيد رأس السنة الأمازيغية أحد الأعياد القومية القديمة في معظم دول المغرب العربي،حيث لا يتعلق الأمر ببداية العام الجديد حسب التقويم البربري (الأمازيغي) الذي يسبق التقويم الميلادي بحوالي 951 سنة، فحسب بل لأنه يرتبط في ذات الوقت بعدة مناسبات يتصادف الاحتفاء بها في هذا الموعد التاريخي. كما يحرص على إحياء هذا الاحتفال أيضا المزارعين كتعبير عن ارتباطهم بالأرض باعتبار أنه يمثل بداية السنة الفلاحية التي تعرف ب»ايور ين» وهي مفردة مركبة تعني (أيور) الشهر (ين) الأول وعلى عكس التقويمين الهجري والميلادي، فإن التقويم الامازيغي لا يرتبط بخاصية دينية أو تعبدية. وهو الأمر الذي يربط بين السياسي والاجتماعي في «المخيال الشعبي»

مجموعة الوليد تبني أعلى برج

Posté par zenatanews dans : Non classé , ajouter un commentaire

قال الملياردير السعودي الوليد بن طلال الاثنين إن مجموعة المملكة القابضة التي يديرها ستستثمر في مشاريع فندقية بالمنطقة العربية, وستمضي في مشروع عقاري ضخم بالسعودية يشمل بناء أعلى ناطحة سحاب بالعالم, يصل ارتفاعها إلى ألف متر وتفوق تكلفتها 26 مليار دولار

      وفي حال تنفيذ المشروع, سيكون البرج الذي تعتزم المملكة القابضة تشييده في جدة بتكلفة 26.6 مليار دولار الأعلى في العالم، إذ تم التخطيط ليرتفع ألف متر بزيادة 172  مترا عن برج خليفة في دبي الذي يبلغ ارتفاعه 828 مترا 

Doha capitale 2010 de la culture arabe: La chanteuse marocaine Karima Skalli au programme

Posté par zenatanews dans : Culture , ajouter un commentaire

 La chanteuse marocaine Karima Skalli, célèbre par son répertoire de chansons classiques arabes, se produira le 19 février prochain au Qatar dans le cadre de Doha capitale 2010 de la culture arabe, indique le programme de cette manifestation.

 La chanteuse a confirmé elle-même ce programme dans une interview publiée dimanche par le journal qatari Alarab, soulignant qu’elle était en visite la semaine dernière à Doha pour mettre au point les détails de sa participation.

 Elle a précisé qu’il s’agit de son premier voyage au Qatar, malgré le fait qu’elle se soit produite dans de nombreux événements culturels à travers le monde, dont deux soirées musicales en octobre dernier aux Etats Unis.

 Ces reprises des grands chanteurs classiques arabes tels que Smahane, Oum Kalthoum ou Mohamed Abdelouahab, ses chansons impliquant grands poètes et grands compositeurs ainsi que son site Internet, lui procurent de jour en jour une notoriété grandissante.

 Depuis le festival de la musique sacrée de Fès, jusqu’à l’hommage récemment rendu à Smahane à l’Opéra du Caire, en passant par les soirées raffinées de l’Institut du monde arabe à Paris, dont le président et eurodéputé Dominique Baudis était la semaine dernière l’invité à Doha du ministre qatari de la Culture, Karima Skalli ne cesse de s’assurer les faveurs d’un public aussi cosmopolite que haut de gamme. Sa programmation à Doha 2010 confirme davantage un parcours de chanteuse devenue incontournable dans sa spécialité.

Le manifeste de l’Indépendance, une page glorieuse dans la lutte nationale pour la liberté et l’indépendance

Posté par zenatanews dans : Actualités nationales , ajouter un commentaire

 Le Maroc commémore aujourd’hui le 66ème anniversaire de la présentation du Manifeste de l’Indépendance qui a ouvert une page glorieuse dans la lutte menée par le Trône alaouite et le peuple marocain pour la liberté, l’indépendance et le parachèvement de l’intégrité territoriale du pays.

 Elaboré par feu Sa Majesté Mohammed V et le mouvement national, le Manifeste de l’indépendance, dont la signature fera date dans l’histoire du pays, est un acte fondateur du Maroc moderne.

 En ce jour mémorable du 11 janvier 1944, les signataires de ce document présentaient au Sultan Sidi Mohammed Ben Youssef un texte intitulé « Ouathiqat Al Istiqlal » (Manifeste de l’Indépendance). Un document qui illustre un événement dans le processus de la lutte héroïque menée par les Marocains pour la libération et l’indépendance du pays et réclamait la restauration de tous les droits dont le colonialisme avait dépossédé le Maroc.

 Les signataires du Manifeste ont consenti de grands sacrifices avec abnégation et dévouement, afin d’en finir avec l’ère de la tutelle et du protectorat et hâter l’avènement de la liberté et de l’indépendance.

 Le document insistait en particulier sur l’intérêt porté par le Trône au mouvement de réformes et à la création d’un régime politique de la choura garantissant les droits et devoirs de toutes les composantes du peuple marocain.
 

 Le Libérateur et père de la Nation a demandé, comme l’a précis feu Sa Majesté Hassan II dans son ouvrage « Le Défi », que ce « Manifeste fût communiqué, en même temps, le 11 janvier 1944, aux autorités françaises, américaines et britanniques. L’ambassadeur de l’URSS à Alger avait reçu lui aussi un exemplaire ».
 Sitôt rendu public, le document provoqua à la fois la surprise et la colère des autorités coloniales, ainsi qu’une prise de conscience populaire qui s’est traduite par le ralliement au mouvement national de toutes les couches sociales et de toutes les organisations politiques, syndicales, culturelles et sportives.
  

En mai 1945, feu Sa Majesté Mohammed V se rendait à Paris où il a eu des entretiens avec le général De Gaulle au cours desquels il revendiquait l’indépendance du Maroc. Deux ans plus tard, le 9 avril 1947, le Père de la Nation s’est rendu à Tanger où il prononça son discours historique réclamant publiquement et solennellement l’indépendance et affirmant la volonté du Maroc de voir abolir le régime du protectorat, d’adhérer à la Ligue arabe et de recouvrer son intégrité territoriale.

 Le regretté Souverain avait ensuite renouvelé ses positions au cours de sa visite en octobre 1950 en France. Face à l’action du Souverain et à la symbiose entre le peuple et le Glorieux Trône Alaouite, les autorités coloniales décident, le 20 août 1953, d’exiler feu SM. Mohammed V, son compagnon de lutte, feu Sa Majesté Hassan II et la Famille Royale. C’est ainsi que jaillit l’étincelle de la Révolution d’un peuple prêt à tous les sacrifices pour son Roi légitime, symbole de son unité et pérennité.

 Cette décision a déclenché un vaste mouvement de résistance qui a permis le retour triomphal du Père de la Nation et de tous les membres de la famille Royale, ainsi que la proclamation de l’indépendance du Maroc.

 C’est dire que le Manifeste de l’Indépendance s’inscrit dans le cadre d’une stratégie globale de l’action nationale pour l’indépendance, sous la conduite éclairée de feu Sa Majesté Mohammed V.

 De par sa teneur, ce document historique incontournable définit aussi la politique future du Maroc et ses choix pour l’édification d’une société démocratique, où prévalent les libertés et les principes de droit.

 L’esprit ayant animé cette épopée glorieuse a marqué à jamais le Royaume, comme en témoigne la détermination affichée par feu Sa Majesté Hassan II tout au long de son règne pour le parachèvement de l’intégrité territoriale du Maroc.

 On assistera, ainsi, à la récupération de la ville de Sidi Ifni en 1969 et des provinces du Sud en 1975, grâce à la glorieuse Marche Verte qui fut un grand événement national à l’issue duquel les couleurs nationales avaient de nouveau flotté dans le ciel de Laâyoune en ce 28 février 1976. Le processus allait se poursuivre le 14 août 1979 par le retour de la province de Oued Eddahab à la mère-patrie.
 Les épopées continuent sous le règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour assurer la pérennité de l’intégrité territoriale, promouvoir le développement humain et consolider l’édifice démocratique, à la faveur des nombreux chantiers de réformes et initiatives lancés par Sa Majesté le Roi.
 

C’est dire aussi que les enseignements de cette épopée constituent une source d’inspiration pour les générations montantes et le reste du monde.

CAN-2010-Angola-Mali: un nul en fanfare

Posté par zenatanews dans : Sport , ajouter un commentaire

 L‘Angola menait 4-0 à 10 minutes de la fin et s’est fait rattraper par le Mali arrachant un point inespéré (4-4), dimanche pour le match d’ouverture de la Coupe d’Afrique des nations qui a remis la fête du football au centre d’un événement endeuillé par deux morts.

 Depuis le drame survenu avec le mitraillage du bus togolais dans l’enclave de Cabinda vendredi, la CAN était logiquement éclipsée par le sort du Togo, qui est finalement parti du tournoi dimanche.

 Ce match d’ouverture comptant pour le groupe A, initié par une minute de silence en mémoire des deux membres de l’encadrement togolais décédés, leur a finalement rendu un certain hommage par la fête proposée.

 Une fête aux allures de défaite pour le Mali pendant la majeure partie du match, tellement la supériorité angolaise était criante. Données battues d’avance ou presque devant les Aigles maliens, les Palancas negras (les Antilopes noires angolaises) ont d’emblée imprimé leur patte à la partie en imposant un pressing haut qui poussait les Maliens à la faute technique.

« Je ne peux pas m’expliquer cette fin de match« , a pesté en revanche le sélectionneur angolais, totalement bouleversé. « J’ai dit aux joueurs de garder le ballon, mais personne ne m’a écouté, ils étaient totalement perdus« . Ajoutant: « Depuis que je suis dans le foot, je n’ai jamais vu ça ».

Chti ba3da lmardiyinne al walidine, machi f7al msakhat li3adna.

Un petit voyage à Ifrane

Posté par zenatanews dans : Culture,Vidéo , ajouter un commentaire

Image de prévisualisation YouTube

L’entraîneur du FC Barcelone désigné meilleur entraîneur de club au monde pour 2009

Posté par zenatanews dans : Sport , ajouter un commentaire

 L’entraîneur du FC Barcelone, Josep Guardiola, a été désigné meilleur entraîneur de club au monde pour 2009, a annoncé vendredi la Fédération Internationale d’Histoire et de Statistiques du Football (IFFHS).

« Pep » Guardiola, (38 ans), a réussi en 2009 un sextuplé inédit en raflant les titres de la Ligue des Champions, de la Coupe, Championnat et Supercoupe d’Espagne, de la Supercoupe de l’UEFA et de la Coupe du monde des clubs.

 Il est le plus jeune entraîneur de l’histoire à avoir remporté la Ligue des Champions.

 Le tenant du titre, l’entraîneur de Manchester United, Alex Fergusson, a terminé à la seconde place, devant le Portugais José Mourinho, entraîneur du champion d’Italie, l’Inter de Milan.

 Alejandro Sabella, qui a remporté la Copa Libertadores 2009 avec son équipe de La Plata, est le meilleur entraîneur sud-américain dans le classement mondial actuel des entraîneurs de clubs.

 La cérémonie de remise des trophées aura lieu le 1er février à Londres.

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina