navigation

Brésil: un robot faucon pour effrayer les oiseaux à l’aéroport de Rio 18 mars, 2010

Posté par zenatanews dans : Non classé , trackback

 Un robot faucon est en test à l’aéroport de Rio, porte d’entrée du tourisme au Brésil, pour éloigner les oiseaux qui mettent régulièrement en péril les avions au moment du décollage, a indiqué mercredi l’entreprise responsable des aéroports brésiliens.

 A l’instar de son modèle en chair et en os, ce faucon pèlerin mécanique est censé éloigner les hôtes indésirables qui vivent dans les environs de l’aéroport international situé sur l’île du Governador, et entrent en collision avec les avions, a indiqué dans un communiqué Mauro Cauville, responsable de l’Environnement d’Infraero, gérant les 67 aéroports du géant sud-américain.

 Au cours des deux dernières années, ce type de collisions, qui peut endommager des pièces essentielles comme les turbines, a augmenté de 45% à Rio, passant de 659 en 2008 à 926 en 2009.

 Pour accomplir sa mission, le faucon, camouflé sous un tissu spécial et des plumes, peut voler à 50 km/heure, monter juqu’à 300 mètres de haut ou raser le sol. De technologie italo-espagnole, il est téléguidé par des employés d’Infraero.

 Les tests dureront quinze jours et sont suivis par un ornithologue chargé d’évaluer les effets éventuels sur les urubus, de grands charognards noirs, et les vanneaux téro, deux espèces qui vivent près de l’aéroport de Rio.

« La présence du faucon pèlerin, qui est un animal prédateur, montre aux autres oiseaux que cette zone est dangereuse et qu’ils doivent l’éviter« , a précisé un autre porte-parole d’Infraero, Luis Eneas, au quotidien Jornal do Brasil.

 Si son efficacité est prouvée contre les envahisseurs à plumes, la technologie pourra être étendue aux autres aéroports du pays, selon Infraero.

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina