navigation

SAR la Princesse Lalla Salma préside l’ouverture du 16ème Festival de Fès des musiques sacrées du monde 6 juin, 2010

Posté par zenatanews dans : Actualités nationales,Culture , trackback

 SAR la Princesse Lalla Salma a présidé, vendredi soir à Fès, la cérémonie d’ouverture du 16ème festival de Fès des musiques sacrées du monde, organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, par la Fondation Esprit de Fès, autour du thème « voyage initiatique ».

 A son arrivée sur la place historique de Bab Makina, SAR la Princesse Lalla Salma, qui était accompagnée de Mme Bernadette Chirac et de SAR La Princesse Norodom Buppha Dèvi, soeur du Roi du Cambodge, a passé en revue un détachement de la garde municipale qui rendait les honneurs, avant d’être saluée par MM. Bensalem Himmich, ministre de la culture, Yassir Zenagui, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Rherrabi, wali de la région Fès-Boulemane, gouverneur de la préfecture de Fès, et Mohamed Kebbaj, président du festival des musiques sacrées du monde.

 Son Altesse Royale a également été saluée par le président du conseil de la région Fès-Boulemane, le commandant adjoint de la place d’armes de Fès, le président du conseil de la ville, le président du conseil de la préfecture de Fès, le président de la commune Méchouar-Fès Jdid et les membres du comité d’organisation du festival, qui se poursuivra jusqu’au 12 juin.

 Par la suite, SAR la Princesse Lalla Salma a suivi le concert inaugural du festival, donné par le ballet royal du Cambodge.

 En choisissant le thème révélateur « Voyage initiatique », les organisateurs veulent bien refléter les principes de tolérance et de respect, chers au Festival de Fès des musiques sacrées du Monde, devenu un espace de choix pour la tolérance et la compréhension de l’autre, à travers les découvertes artistiques et intellectuelles.

 Cette 16ème édition présentera un programme illustrant, comme chaque année, la volonté de célébrer les cultures du monde au travers de leur musique, mais également lors de débats et colloques prévus dans le cadre des « Rencontres de Fès« .

 A l’instar des autres éditions, le festival prévoit aussi des expositions, des soirées soufies et une riche programmation de concerts dans le cadre du festival de la ville.

 Sont, en effet, invités à ce festival dans la rubrique des arts traditionnels les Apsaras, les danseuses déesses du Ballet royal du Cambodge, des enfants danseurs Gotipuas des temples hindous de l’Orissa et des soufis de Zanzibar.

 Seront aussi de la fête des représentants du soufisme de l’Océan Indien et du gospel d’une Amérique noire incarnée par des artistes comme The Blind Boys of Alabama ainsi que des créateurs venus de Mongolie, d’Anatolie, des régions du Nil, de Kaboul et de Constantinople.

 Le festival offrira aussi l’occasion de célébrer Al Qods, la ville aux trois religions avec Jordi Savall pour goûter à l’ancienne musique juive de Bagdad.

 Seront également présents Shahram Nazeri, symbole du chant classique persan, les grandes voix d’Alep réunies autour de Sabah Fakhri, et Dhafer Youssef.

 Les grands artistes indiens Vijay Ghate et Talvin Singh ainsi que la chanteuse Camille animeront aussi des soirées de cette grande manifestation culturelle.

 Depuis son coup d’envoi en octobre 1994, le Festival des musiques sacrées du Monde, est un véritable appel à la paix des âmes et à l’harmonisation dans la diversité des cultures spirituelles, qui se donnent rendez-vous en un seul espace.

 Cet espace n’est autre que la ville de Fès, qui vient de souffler sa 1200è bougie et qui est considérée depuis toujours par les hommes de la culture et des lettres comme l’une des plus importantes métropoles de l’Islam à travers le monde.

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina