navigation

Emergence d’un projet de développement de tests de diagnostic moléculaire pour les maladies prévalentes au Maroc 29 juin, 2010

Posté par zenatanews dans : Actualités nationales , trackback

  »Un projet de développement de tests de diagnostic moléculaire pour les maladies prévalentes au Maroc verra le jour en 2013« , a annoncé M. Mohamed Bouziane, responsable à la Fondation marocaine pour l’innovation et la recherche.

  « Il s’agit d’un projet novateur pour la fabrication de kits de diagnostic utilisés dans les tests génétiques à travers des plates-formes technologiques innovantes« , a confié à la MAP, M. Bouziane, Docteur en génie génétique et en virologie-immunologie.

 Selon cet expert, qui compte près de 20 ans d’expérience dans l’industrie pharmaceutique aux Etats Unis, l’objectif principal est de disposer dans les deux ou trois années à venir d’une plate forme innovante appliquée pour les maladies les plus prévalentes au Maroc notamment, la tuberculose, l’hépatite C et le Cancer du sein.

  »Le Maroc a besoin d’une indépendance en matière de diagnostic médical. Actuellement, les produits de diagnostic ne sont pas fabriqués au Maroc. Tous les kits nécessaires pour les tests génétiques sont importés et les échantillons pour les diagnostics génétiques immunologiques sont transmis à l’étranger pour analyse. Il est grand temps de commencer à produire les kits dans des laboratoires marocains« , a insisté M. Bouziane qui se trouvait à Addis-Abeba pour prendre part à une conférence sur le « Partenariat scientifique avec l’Afrique », tenue du 23 au 25 juin au siège de la Commission économique pour l’Afrique (CEA).

  »Ce projet est d’autant plus nécessaire que des études menées dans ce domaine ont démontré une mutation au niveau des gênes spécifique pour la population marocaine« , a fait savoir Dr Bouziane, ex-président de la compagnie Mgenex Biosciences à San Diego en Californie.

 Expliquant que des kits importés peuvent donner des faux positifs, c’est à dire un résultat du test contraire à la réalité, l’expert a précisé que ce projet permettra de développer des tests adaptés au background génétique marocain et spécifiques aux maladies qui prévalent dans le pays.

  »Pour la concrétisation de ce projet pilote, la Fondation marocaine pour l’innovation et la recherche (Mascir) dispose de plates-formes sophistiquées en nanotechnologies et d’experts marocains ayant à leur actif une expérience avérée dans la production d’anticorps de protéine« , a encore indiqué Dr Bouziane, Directeur général du  » Development technology Center  » au sein de Mascir.

  »Il s’agit d’un marché de niche où les grandes compagnies ne peuvent pas entrer en concurrence car elles n’ont pas intérêt à développer des tests spécifiques à notre population « , a-t-il fait remarquer, précisant que ce projet sera financé par la Fondation Mascir qui a pour objectif de promouvoir la recherche scientifique en mettant en réseau les ressources matérielles et humaines des différents partenaires en vue de créer un triangle de recherche et de développement.

 Dr. Bouziane a également indiqué que la Fondation travaille sur un projet de développement de l’énergie renouvelable à travers l’utilisation d’algues modifiées génétiquement pour produire des biocarburants.

 Dr Bouziane est directeur général du  » Development technology Center  » au sein de Mascir. 

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina