navigation

En pleine crise, le monde du sumo veut en finir avec les yakuza 31 août, 2010

Posté par zenatanews dans : Sport , trackback

 Le sumo, sport ancestral du Japon, qui vit la pire crise de son histoire, a promis de faire le ménage et de couper tout lien avec le crime organisé et les gangs de yakuza à l’approche du tournoi d’automne qui débute dans moins de deux semaines.

 Jeux clandestins organisés par la pègre, descentes de police, annulation de juteux contrats de sponsoring, le sumo doit se réformer et l’Association japonaise de sumo (AJS) a formalisé cet engagement dans une « Déclaration de rejet des groupes violents ».

  »Nous serons attentifs à notre responsabilité sociale et nous déclarons que nous exclurons toutes les forces antisociales telles que les yakuza« , a déclaré lundi le président de l’AJS, Hanaregoma, lui-même ancien sumotori (lutteur).

  »Nous n’accepterons aucun gangster aux évenements liés au sumo, que ce soit les tournois, les tournées d’entraînement, les opérations promotionnelles ou dans les centres d’entraînement« ‘, a-t-il ajouté.

 Des caméras de surveillance ont été installées dans un stade de Tokyo accueillant le tournoi afin de s’assurer qu’aucun chef de gang n’assiste au tournoi d’automne qui débute le 12 septembre.

 L’AJS a révélé qu’au moins 27 lutteurs et entraîneurs avaient reconnu participer à des paris clandestins sur le base-ball. Elle a exclu à vie l’un des plus célèbres sumotori japonais, Kotomitsuki, 34 ans, ainsi que son maître d’écurie, Otake, 42 ans.

 Seuls les paris sur les courses de chevaux et certains sports mécaniques sont autorisés au Japon.

afp.com

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina