navigation

Deux prêts japonais d’une valeur de 2,3 MMDH pour le financement de projets d’eau potable et de routes rurales 29 juillet, 2011

Posté par zenatanews dans : Actualités nationales,Economie , trackback

Deux prêts japonais d'une valeur de 2,3 MMDH pour le financement de projets d'eau potable et de routes rurales dans Actualités nationales signature-prets-japonais-G

Rabat, 29/07/11- Deux prêts japonais d’un montant global de 2,3 milliards de dirhams (MMDH) ont été accordés au Maroc pour le financement de projets d’alimentation en eau potable et du Programme national des routes rurales II.

 

 Un Echange de notes relatif à ces prêts a été signé, vendredi à Rabat, entre les gouvernements marocain et japonais, par le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, M. Khalid Safir, et l’ambassadeur du Japon à Rabat, M. Toshinori Yanagiya.

 A l’issue de la signature de l’Echange de notes, les deux contrats de prêts ont été signés respectivement entre le représentant résident de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), M. Eihiko Obata, et le directeur général de l’Office national d’eau potable (ONEP), M. Ali Fassi Fihri d’une part, et par le directeur de la Caisse pour le financement routier (CFR), M. Ahmed Imzal, d’autre part.

 Le premier prêt, d’une valeur de 1,7 MMDH, sera destiné au financement du projet d’ »Alimentation en eau potable Fès-Mèknes » de l’ONEP. L’objectif de ce projet est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des habitants de ces régions dont le nombre de bénéficiaires atteindra environ 2,3 millions en 2016.

 Le second prêt dédié au « Programme national des routes rurales II » de la CFR est d’un montant de 583 millions de dirhams. Ce projet ambitionne de faciliter le déplacement des populations rurales, promouvoir les activités économiques du monde rural et réduire les disparités entre les zones rurales et urbaines.

 A cette occasion, les deux parties se sont félicitées de la qualité de la coopération financière entre les deux pays, qui reflète les relations historiques d’amitié et de respect mutuel qui les unissent.

 Dans ce cadre, et tout en soulignant le caractère exemplaire de la coopération maroco-japonaise, M. Safir a exprimé le souhait que « le soutien financier et technique qu’apporte le Japon à notre pays puisse se renforcer et se diversifier davantage à l’avenir afin qu’il contribue encore plus à la réalisation de notre ambitieux programme de réformes économiques et sociales et à la mise en oeuvre des plans de développement sectoriels ».

 De son côté, M. Toshinori Yanagiya, s’est félicité de la qualité des relations bilatérales entre les deux pays, et a réitéré la volonté du gouvernement japonais à oeuvrer son homologue marocain en vue de renforcer davantage ces relations.

 Le diplomate japonais a, auparavant, tenu à présenter des condoléances au nom de son pays suite au crash tragique de l’avion militaire survenu récemment près de Guelmim.

 Pour sa part, M. Fassi Fihri a mis l’accent sur l’importance de cet accord notamment dans une conjoncture marquée par des besoins accrus en eau potable, saluant la qualité du soutien financier et technique apporté par le Japon surtout en ce qui concerne ce secteur vital.

 Le représentant de la JICA, a, de son côté, mis en exergue la qualité de coopération entre l’agence et le Maroc qui remonte à 1967 portant sur plusieurs domaines notamment l’eau potable, la pêche maritime et l’électrification rurale.

 Le volume des engagements de la JICA au titre des prêts d’aide publique au développement au Maroc s’est développé à un rythme soutenu au cours des dix dernières années, pour atteindre 267 milliards de yens, soit environ 20 MMDH, selon le ministère de l’Economie et des Finances.

map

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina