navigation

Abdellatif Jrindou, entraîneur adjoint du Raja : « Gerets demeure le seul responsable de cette déroute » 3 février, 2012

Posté par zenatanews dans : Sport , trackback

Abdelatif Jrindou, entraîneur adjoint du Raja de Casablanca./DR

Abdelatif Jrindou, entraîneur adjoint du Raja de Casablanca./DR
AgrandirAbdellatif Jrindou, entraîneur adjoint du Raja de Casablanca justifie l’élimination précoce de l’équipe nationale de la CAN 2012 par les fautes « très graves » au niveau de la défense. Pour lui, Eric Gerets, entraîneur des Lions de l’Atlas reste le seul responsable de la mauvaise participation du Maroc à la CAN 2012.
Quelle analyse faites-vous de la défaite du Maroc face au Gabon?

Le match était très difficile et les joueurs n’ont pas pu tenir durant les 90 minutes de jeu. La fatigue s’est imposée aussitôt et a impacté leur performance. De l’autre côté, l’équipe gabonaise –coorganisateur de la CAN 2012- s’est montrée plus décidée à réaliser des résultats positifs à travers leur jeu offensif et leurs interventions par derrière.

Vous attendiez-vous à une élimination précoce des Lions de l’Atlas?

En vérité, le match Maroc-Tunisie a dévoilé des failles qui prédisaient une élimination rapide des Lions de l’Atlas de la CAN. Une défense avec un espacement entre les lignes, l’humidité qui a dérangé les joueurs. Un certain nombre d’autres facteurs qui montrent qu’ils ne se sont pas très bien préparés pour cette CAN.

Alors vous remettez en cause la préparation du Maroc à Marbella, en Espagne?

Je ne suis pas le seul à m’être interrogé sur cette décision, mais un nombre d’observateurs du foot se sont posés la même question. Marbella n’est pas le Gabon ni la Guinée équatoriale où e taux d’humidité avoisine les 85%. Du coup, cette décision n’était pas bonne à 100%. En plus, l’équipe n’a pas effectué le maximum de matchs préparatoires.

Qui est, d’après vous, le premier responsable de cette élimination du Maroc?

Compte tenu des conditions offertes et des efforts déployés par la Fédération royale marocaine de football, Eric Gerets demeure le seul responsable de cette déroute à cause de ses décisions à 100% inappropriées. J’espère que le public marocain saura surmonter ce choc.

Il y a ceux qui  reprochent à Gerets le fait de ne pas convoquer des joueurs de la Botola, notamment ceux qui ont brillé dans les compétitions africaines…

Je suis tout à fait d’accord avec ceux qui pensent cela. Le Moghreb de Fès a gagné la Coupe de la Confédération africaine de football et le Wydad de Casablanca a disputé la finale de la Ligue des Champions. Pourquoi ne pas profiter de leur expérience africaine?  Gerets aurait au moins dû convoquer sept ou huit joueurs du Championnat national.

Seriez-vous favorable au départ de Gerets et à l’avènement d’un entraîneur national?

Non, je ne suis pas d’accord. Je suis plutôt pour qu’il y ait un entraîneur qui vienne apporter une spécificité, quelle que soit sa nationalité. Le Brésilien Mehdi Faria avait réalisé des bons résultats lors de la CAN organisée par le Maroc en 1988 de même que Henri Michel lors de la Coupe du monde 1998 en France. L’important c’est l’expérience et la compétence.

Propos recueillis par Hicham Ddeau et Noura Mani-au fait

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina