navigation

L’association « Sourire de Reda » met sur pied un centre d’écoute : Briser le silence pour éviter le passage à l’acte 7 février, 2012

Posté par zenatanews dans : Actualités nationales , trackback

Quelles sont les raisons qui peuvent pousser un adolescent à commettre l’irréparable? Y a-t-il un engrenage qui conduit un jeune, garçon ou fille, à mettre en œuvre sur soi ou sur autrui des comportements destructeurs: harcèlement, délinquance, drogue et alcoolisme, mutilations, sexualité débridée et, au bout de l’impasse, le crime et le suicide? Telles sont les sujets abordés lors d’une conférence sur le suicide organisée récemment à Casablanca par l’association “Sourire de Reda”.

De l’avis de Meryeme B. Laraki, présidente de l’association, nul besoin d’être spécialiste pour “changer la vie d’un jeune en détresse”.

“Un jeune qui dit en avoir marre de vivre doit être entendu rapidement. Entendu par le cœur, la bienveillance, le respect et non le jugement. Mais si ce cœur ne se présente pas, alors mettons en place des structures relais qui l’aideront à retrouver la lumière de son chemin.” annonce Meryeme Laraki, présidente de “Sourire de Reda”

“Stop Silence”, un espace d’écoute anonyme

L’association a ainsi mis en place “Stop Silence”, un espace d’écoute anonyme réservé exclusivement aux jeunes de moins de 20 ans. Lancé dimanche dernier, ce centre d’écoute n’est opérationnel à ce jour que deux soirées par semaine et fonctionne sur le principe du “tchat” avec des écoutants anonymes en ligne formés pour échanger avec les jeunes.

Ont également pris part à cette conférence, Najat M’Jid, fondatrice de l’association Bayti et le professeur Brian Mishara, directeur du Centre de recherche et d’intervention sur le suicide et l’euthanasie (CRISE) à l’Université du Québec à Montréal.

En marge de cette conférence, “Sourire de Reda” a également organisé une exposition projection dimanche dernier dans le cadre du concours de création de vidéos autour du thème “Brisons les tabous, Stop au suicide chez les jeunes”. L’objectif proposé aux jeunes créatifs était d’exprimer la souffrance comme partie prenante de la vie, “un sentiment dont on ne doit avoir ni peur, ni honte, qui se doit d’être partagé pour ne pas entraîner vers l’isolement”.

“Stop silence”

- “Stop silence” qui a pour objectif d’apporter “un soutien ponctuel et immédiat” aux jeunes en détresse, est un service gratuit, accessible à tous les jeunes via le site www.stopsilence.org.
- Le service est opérationnel 2 fois par semaine, le jeudi et le lundi, de 19 heures à 23 heures.

L’association “Sourire de Reda”

l’Association “Sourire de Reda” a été créée en 2009 au lendemain de la disparition de Reda, qui mit fin à ses jours à l’âge de 13 ans et demi. L’association a pour vocation de venir en aide aux jeunes en souffrance, contribuant ainsi à la prévention du phénomène suicidaire.

aufait

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina