navigation

LOUIS VUITTON annonce sa première collaboration artistique au Maroc 11 février, 2012

Posté par zenatanews dans : Culture , trackback
LOUIS VUITTON Casa.

Louis Vuitton annonce une collaboration spéciale avec l’artiste Tangéroise Yto Barrada, et ce à l’intérieur de la boutique Louis Vuitton, récemment inaugurée au Morocco Mall de Casablanca.

Louis Vuitton annonce une collaboration spéciale avec l´artiste Tangéroise Yto Barrada, et ce à l’intérieur de la boutique Louis Vuitton,  récemment inaugurée au Morocco Mall de Casablanca. Cette collaboration a pour mission principale de célébrer l’art contemporain et de partager la passion pour l’art et la créativité de Louis Vuitton avec les amis de la Maison.

A cette occasion, Louis Vuitton tient à souligner son engagement unique envers le monde de l’art tout en partageant sa passion pour la création, en commandant une œuvre d’art à Yto Barrada, qui sera exposée dans son magasin à partir du 2 février. Pour cette collaboration, l’artiste a choisi de réaliser une sculpture intitulée « Twin Palm Island » – en forme de double palmiers mobiles que Yto Barrada a conçu spécialement pour  Louis Vuitton. Cette création piquante est l’évolution naturelle du «cycle du palmier », une figure récurrente dans l’œuvre de l’artiste, qui comprend photographies, films, sculptures, affiches et livres. L´utilisation qui est faite de la figure du palmier renvoie a une évaluation critique du paysage botanique de l´espace public marocain ; et aussi de sa place dans l´imaginaire du dépaysement.

La forme d´enseigne lumineuse fait écho aux fêtes foraines des bords de villes, et  Barrada a placé chacun des deux palmiers qui composent la sculpture sur un wagon-jouet surdimensionné. Un questionnement au sujet du paysage et du décor; du  trophée et du monument, et de la nature de la production culturelle sont soulevées à travers ces palmiers faussement inoffensifs en acier et aluminium, ponctué d’ampoules incandescentes colorées. La forme omniprésente des palmiers fait-elle office de jouet dans les mains des urbanistes ? Y a-t-il un certain isolement qui accompagne la notion d´exotique ? Pourquoi ces arbres méconnus et menacés sont-ils déplacés a quel bénéfice?

 « Sur une base de valeurs ou se partagent passion et créativité, l’art et le luxe établissent une interaction unique en augmentant les points d’échanges et en abolissant les frontières habituelles entre ces deux mondes. Constamment renouvelé sous l’influence de Marc Jacobs, le dévouement de Louis Vuitton aux arts n’a cessé de grandir. Aujourd’hui, nous sommes très fiers d’être ici pour rendre hommage à la scène artistique contemporaine, en organisant la première collaboration artistique dans le pays avec l’artiste Yto Barrada »-,  explique Carlos Delso, Directeur Général de Louis Vuitton Maroc, Espagne et Portugal.

« Pour Louis Vuitton, la collaboration avec le monde des arts est plus une question d’affinités qu’une provocation ou une astuce visant à améliorer notre image. Le luxe et l’art sont tous deux des expressions de l’émotion et de la passion ; ils visent tous deux la recherche de l’exceptionnel et tendent à nous donner une vision alternative du monde. L’art inspire le luxe, le luxe inspire l’art »,  déclare Yves Carcelle, Président et PDG de Louis Vuitton.

Depuis les prémices de la Maison en 1854, Louis Vuitton a établi une relation étroite avec le monde des arts. L’arrivée de Marc Jacobs en tant que Directeur Artistique en 1997, a donné aux associations historiques de Louis Vuitton une nouvelle pertinence et  impulsion artistique. Le designer a lancé des invitations à certains des talents créatifs les plus excitants à travers le monde pour collaborer avec lui sur ses collections de mode saisonnières: Stephen Sprouse en 2001, Julie Verhoeven en 2002, et certainement  la collaboration la plus influente et la plus durable, Takashi Murakami de 2003 à nos jours, sans oublier Richard Prince, qui a revisité la toile emblématique dans une série de sacs extraordinaires.

Outre les collaborations créatives de Marc Jacobs, Louis Vuitton a, au cours de ces dernières années, émergé en tant que pionnier de l’intégration de l’art et du luxe dans l’environnement du commerce de ‘retail’, et ce,  à travers une architecture et des devantures sans cesse innovantes. La Maison des Champs-Elysées révèle le travail de grands artistes contemporains , à travers «la promenade» distinctive du magasin, tandis que l’Espace Culturel Louis Vuitton , véritable lieu d’expression culturelle et artistique a pour sa part été inauguré plus tard au septième étage. Des artistes contemporains tels que James Turrell, Olafur Eliasson, Haluk Akakçe, Michael Lin, et Teresita Fernandez ont également apporté leurs expressions créatives aux Maisons Louis Vuitton à travers le monde.

Une autre preuve de l’engagement de Louis Vuitton envers le monde de l’art et la culture est l’inauguration de la Fondation Louis Vuitton pour la Création consacrée à l’art contemporain sous toutes ses formes. Annoncée en octobre 2006, la Fondation Louis Vuitton pour la Création vise à  présenter au public le plus large , l’art des 20ème et 21ème siècles et les  grands maîtres du passé à travers des expositions présentant des œuvres significatives. Lieu d’expositions thématiques tout autant qu’un  lieu de débat, avec des programmes de conférences, des rencontres entre artistes, scientifiques et musiciens, la Fondation sera alimentée par ce qui a toujours été la motivation de la Maison: classicisme et rupture avec le passé, tradition et innovation.

LOUIS VUITTON annonce sa première collaboration artistique au Maroc dans Culture Yto-Berrada-Luis-Vuitton-%282012-02-09%29 LV_Yto-Barrada_Event_02-02--%282012-02-09%29 dans Culture Berrada-Vuitton-%282012-02-09%29

Biographie : A propos de Yto Barrada

Yto Barrada (née à Paris en 1971) vit et travaille à Tanger. Elle est la directrice et la co-fondatrice de la Cinémathèque de Tanger, premier centre culturel cinématographique d’Afrique du Nord, ayant ouvert ses portes en 2006.

Yto Barrada  a été nommée Artiste de l’Année 2011 par la Deutsche Bank et a organisé une exposition individuelle intitulée « Riffs » à la Deutsche Guggenheim, à Berlin, qui se déplacera à Wiels (Bruxelles), The Renaissance Society, Ikon Gallery (Birmingham) et Fotomuseum Winthertur (à Zurich). L’exposition fut accompagnée d’un catalogue et d’un livre d´artiste en série limitée pour collectionneurs intitulé “ A Guide to Trees for Governors and Gardeners».

Parmi ses récentes expositions – de photographies, films, editions, et sculptures – figurent notamment  le MoMA, le Walker Arts Center, Tate Modern, le Jeu de Paume, le Witte de With, Haus der Kunst, et les Biennales de Venise de 2007 et de 2011.

Une monographie de l’œuvre d’Yto Barrada sera publiée par JRP Ringier au printemps 2012, avec des textes de Marie Muracciole, Juan Goytisolo, Sina Najafi, et un essai photographique avec Jean-François Chevrier.

Yto Barrada est représentée par la Galerie Polaris, à Paris, et la Galerie Sfeir-Semler, à Hambourg et Beyrouth.

La Vie éco

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina