navigation

RDC: mort d’un conseiller de Kabila et de deux Américains dans le crash d’un avion 12 février, 2012

Posté par zenatanews dans : Monde , trackback

Trois personnes, dont Augustin Katumba Mwanke, considéré comme l’éminence grise du président de la République démocratique du Congo et deux membres d’équipage américains, sont mortes dimanche dans l’accident de leur avion à Bukavu (est), a-t-on appris de source aéroportuaire.

« Il y a trois morts: deux membres d’équipage américains et un passager« , M. Katumba Mwenke, a déclaré un responsable à l’aéroport de Bukavu, ajoutant que l’avion transportait 8 passagers.

Le ministre congolais des Finances Augustin Matata Ponyo, le gouverneur du Sud-Kivu (est) Marcelin Tshisambo et Antoine Ghonda, ancien « ambassadeur itinérant » du président Kabila, qui se trouvaient dans l’avion, ont été blessés, certains grièvement, a indiqué une source à la présidence.

Le conseiller du président Kabila et le pilote « ont été tués sur le coup », avait indiqué auparavant la présidence.

L’appareil – un bi-réacteur Gulfstream 200 – venu de Kinshasa via Goma (est), a raté l’atterrissage, il s’est posé « au milieu de la piste et est allé terminer sa course dans un ravin après la piste. L’avion est endommagé », selon le responsable de l’aéroport.

« La météo était bonne, je pense que c’était une mauvaise appréciation (de la piste) parce que c’est la première fois que ces pilotes arrivent ici à Bukavu », a-t-il ajouté. L’accident s’est produit vers 14H00 locales (12H00 GMT).

Les blessés ont été hospitalisés. Le ministre des Finances se trouvait dans un état « grave », selon une source à la présidence. Le gouverneur du Sud-Kivu a « les jambes fracturées », selon le responsable de l’aéroport.

Ingénieur de formation, M. Katumba Mwanke, 48 ans (BIEN 48 ANS), avait été réélu fin 2011 au Katanga (sud-est) député du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD, au pouvoir), dont il a été l’un des membres cofondateurs.

Dans un rapport d’experts de l’ONU sur l’exploitation illégale des ressources naturelles et autres formes de richesses en RDC, publié en 2002, M. Katumba Mwanke était décrit comme membre d’un « réseau d?élite congolais et zimbabwéen ayant des intérêts politiques, militaires et commerciaux (qui) cherche à garder la mainmise sur les principales ressources naturelles (…) dans la zone (de la RDC) tenue par le gouvernement ».

Le rapport précisait alors que « ce réseau a transféré des actifs représentant au moins 5 milliards de dollars du secteur minier public à des entreprises privées qu?il contrôle, sans verser aucune indemnité ni prestation au Trésor public ».

Les experts avaient placé M. Katumbe Mwanke sur une liste de personnes contre lesquelles ils avaient recommandé une « interdiction de déplacement » hors du Congo, le « gel de leurs avoirs personnels » et une « interdiction d’accéder au système bancaire ».

A l’époque ministre délégué à la présidence, en charge du portefeuille de l’Etat, il avait été suspendu de ses fonctions fin 2002 par M. Kabila qui l’avait nommé en 2004 « ambassadeur itinérant » à la présidence.

M. Tshisambo, battu à la députation fin 2011, était conseiller politique du président Kabila jusqu’à son élection en 2010 à la tête de la province du Sud-Kivu.

M. Matata Ponyo est ministre des Finances depuis début 2010.

Les accidents d’avion sont fréquents en RDC, et toutes les compagnies aériennes du pays – une cinquantaine identifiées – figurent sur la liste noire de l’Union européenne, qui leur a interdit son espace aérien.

AFP

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina