navigation

Congrès national extraordinaire du PAM : Mustapha Bakkoury élu Secrétaire général et Hakim Benchamach, président du Conseil 19 février, 2012

Posté par zenatanews dans : Actualités nationales , trackback

Mustapha Bakoury la main levée se tient près de Mohamed Cheikh Biadillah au dernier jour du Congrès national extraordinaire du PAM. /Karim Alaoui

Mustapha Bakoury la main levée se tient près de Mohamed Cheikh Biadillah au dernier jour du Congrès national extraordinaire du PAM. /Karim Alaoui
AgrandirLe parti du Tracteur, qui tenait son congrès national extraordinaire du 17 au 19 février à Bouznika a élu ce weekend Mustapha Bakkoury comme secrétaire général et Hakim Benchamach, comme président de son Conseil national. Créé en 2008 par le rassemblement de plusieurs partis et le ralliement de plusieurs militants de divers horizons sous l’initiative de Fouad Ali Hima, le Parti Authenticité et Modernité a rassemblé plus de 3.000 congressistes.
Hakim Benchamach, le nouveau président du Conseil national du PAM. /Karim Alaoui

Hakim Benchamach, le nouveau président du Conseil national du PAM. /Karim Alaoui
Agrandir

À l’issue d’un weekend placé sous le thème: “Pour la préservation du choix démocratique”, le parti Authenticité et Modernité (PAM), a élu ce dimanche, lors de son congrès extraordinaire à Bouznika, le nouveau président de son  Conseil national, en la personne de Hakim Benchamach, puis son nouveau secrétaire général, Mustapha Bakkoury. Mais qui sont ces nouveaux visages qui dirigent le PAM nouveau?

Mustapha Bakkoury, né en 1964 à Mohammedia, est diplômé de l’Ecole nationale des Ponts et Chaussées de Paris, ancien directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) de 2001 à 2009 et actuel président du Directoire de l’Agence marocaine de l’énergie solaire. Il succède au poste de secrétaire général du PAM, à Mohamed Cheikh Biadillah, qui avait annoncé, vendredi à l’ouverture de ces travaux, son intention de ne pas briguer un deuxième mandat.

Hakim Benchamach, natif du village de Béni Bouayach, dans la région d’Al Hoceima, en 1963, est aujourd’hui professeur de sciences politiques à l’Université de Rabat, député au Parlement et président de la commune de Yacoub El Mansour à Rabat. Benchamach, qui était secrétaire général adjoint du PAM avant ce congrès, a un long passé de gauche à l’UNEM et la chabiba Itihadia. En 1984, il avait été arrêté lors des troubles dans les villes du Nord et condamné à deux ans de prison ferme. Il succède au poste de président du Conseil national du PAM à Hassan Benaddi.

Distribution des rôles

Le PAM, qui lors des élections législatives du 25 novembre 2011, avait montré sa capacité à constituer l’une des principales forces politiques du pays, en obtenant 47 députés, a dans un premier temps samedi, élu son Conseil national qui comprend 450 membres.

Lors de la séance plénière du parti organisée, 3.000 congressistes ont débattu au niveau des commissions, du référentiel idéologique et politique du PAM ainsi que de son règlement intérieur.

30% des postes réservés aux femmes

Les congressistes ont désigné 450 représentants à l’instance suprême du parti. Les consignes de vote avaient principalement pour objectif de réserver 30% des postes aux femmes et 20% aux jeunes.

Deux candidats se sont distingués

Les élus du Conseil national réunis dimanche pour l’élection de leurs dirigeants ont eu le choix entre les deux figures qui se sont dégagées la veille, et deux profils très différents: les tractations en coulisses ont certainement joué un rôle important pour trouver un équilibre entre ces deux candidats potentiels. Hakim Benchamach s’est donc présenté à la présidence du Conseil national, poste pour lequel il a recueilli l’unanimité des voix.

Mustapha Bakkoury resté candidat au poste de secrétaire général, était en lice avec Zouhir El Allioui qui s’est rapidement désisté et Samir Goudar, inconnu parmi les dirigeants médiatisés du parti. C’est donc sans surprise que Mustapha Bakkoury a été élu secrétaire général du parti du tracteur avec 352 voix sur 389.

Par ailleurs, le Conseil national du PAM a décidé dimanche de reporter l’élection du bureau politique à une réunion ultérieure, a indiqué le président du comité préparatoire du congrès extraordinaire, Ilyas El Omari.

Plateforme politique du PAM

Le PAM situe son action dans le cadre de quatre axes principaux: la religion islamique tolérante, l’unité nationale multiculturelle, la monarchie constitutionnelle et le choix démocratique. On retrouve dans la liste des objectifs que le parti se fixe à atteindre la concrétisation de l’équité sociale, la poursuite de l’établissement d’un état de droit et de justice et la bonne gouvernance.

Ahmed Habchi/Abdelkrim Alaoui – au fait

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina