navigation

Réunion des ministres des Affaires étrangères du Maghreb : Pour plus de coopération sécuritaire et d’intégration 19 février, 2012

Posté par zenatanews dans : Actualités nationales,Monde , trackback

Les ministres des Affaires étrangères du Maghreb, lors d'un point de presse après leur réunion à Rabat, samedi./MAP

Les ministres des Affaires étrangères du Maghreb, lors d’un point de presse après leur réunion à Rabat, samedi./MAP
Agrandir
Une réunion des ministres des Affaires étrangères du Maghreb dans les prochaines semaines en Algérie pour définir des objectifs pour la lutte contre le terrorisme et le crime organisé dans la région, un appel aux ministres du Commerce et de l’agriculture de la région pour l’élaboration d’un accord de libre échange, voilà en somme, les conclusions phares de la réunion des chefs de la diplomatie du Maghreb tenue samedi à Rabat.
La coopération anti-terroriste et l’intégration économique ont dominé les discussions des ministres des Affaires étrangères des cinq pays du Maghreb réunis samedi à Rabat, ont indiqué les participants à cette réunion.

“L’Algérie va accueillir dans les prochaines semaines les ministres des Affaires étrangères du Maghreb pour définir leurs objectifs pour la stabilité de la région, et la lutte contre le terrorisme et le crime organisé”, a déclaré le ministre algérien des Affaires étrangères Mourad Medelci lors d’une conférence de presse.

La réunion de Rabat, qui a regroupé les chefs de la diplomatie des pays du Maghreb, visait à “redynamiser” l’Union du Maghreb arabe (Maroc, Algérie, Mauritanie, Tunisie, Libye), une organisation restée lettre morte depuis sa création en 1989.

La volonté des dirigeants maghrébins de donner un nouveau souffle à cette entité est intervenue après les révolutions en Tunisie et en Libye et la révision de la Constitution en juillet au Maroc.

Accord de libre échange en vue

A propos de l’intégration économique du Maghreb, “un appel est lancé aux ministres du Commerce et de l’agriculture des cinq pays pour l’élaboration d’un accord de libre échange”, a par ailleurs déclaré le ministre des Affaires étrangères marocain Saad Eddine Othmani.

La réouverture de la frontière terrestre entre le Maroc et l’Algérie, fermée depuis 1994, et l’affaire du Sahara occidental n’ont pas été abordées lors de cette réunion.

“Nous n’avons, tout simplement, pas abordé l’affaire du Sahara.” souligne Saad Eddine Othmani, ministre des Affaires étrangères et de la coopération.

Dans ses discours, le Roi Mohammed VI appelle régulièrement son voisin algérien à ouvrir sa frontière terrestre. “Cette question de la frontière terrestre n’est pas tabou. Nous oeuvrons pour sa réouverture”, a pour sa part souligné le ministre des Affaires étrangères algérien Mourad Medelci.

aufait avec AFP

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina