navigation

Attijariwafa bank : Confirmation de la pertinence du modèle économique du Groupe dans un environnement contrasté 21 février, 2012

Posté par zenatanews dans : Economie , trackback

Mohamed El Kettani, pdg d'Attijariwafa Bank. /aufait-CH

Mohamed El Kettani, pdg d’Attijariwafa Bank. /aufait-CH
AgrandirMalgré un environnement économique difficile marqué par le ralentissement et de profondes mutations sociales dans les différents marchés dans lesquels le Groupe opère, l’année 2011 a vu le maintien d’un rythme soutenu de croissance pour Attijariwafa bank et l’amélioration de ses indicateurs de risque et de rentabilité.
Le Produit Net Bancaire consolidé du groupe a enregistré une hausse de 8,3% à 15,9 milliards de dirhams et le résultat brut d’exploitation s’est élevé à 8,7 milliards de dirhams (+ 5,3%), a déclaré Mohamed El Kettani, président directeur général du Groupe Attijariwafa bank, lors de la présentation des résultats au titre de l’année 2011, lundi 20 février 2012.

La maîtrise des charges d’exploitation et la gestion rigoureuse des risques ainsi que l’accélération de la capture des synergies ont permis une progression du résultat net part du groupe (RNPG) de 8,7% à 4,5 milliards de dirhams et une amélioration de la rentabilité des fonds propres à 21,2% (+0,85 point par rapport à 2010), selon le Pdg du groupe.

Dans ce cadre, le groupe a clôturé l’exercice avec une année d’avance sur son plan stratégique Attijariwafa 2012, porté par les performances de la banque au Maroc, premier contributeur tant au PNB consolidé qu’au RNPG, a-t-il indiqué.

Les activités de banque de détail à l’international (BDI) ont enregistré une croissance de 551,8% de la contribution au RNPG, affichant des progressions significatives de l’ensemble des indicateurs grâce à la mise en œuvre disciplinée des plans d’intégration et de développement, et à la réalisation des synergies associées, a-t-il expliqué.

Par ailleurs, la gestion anticipative des crises ivoirienne et tunisienne et l’amélioration de l’environnement dans ces deux pays à partir du 2ème semestre ont permis une croissance encore plus importante de la contribution de la BDI au RNPG (+51,8%).

L’activité assurance voit, quant à elle, ses contributions au PNB consolidées et au RNPG croitre significativement (hausses respectives de 22,9% et de +36,9%) confirmant la dynamique d’évolution récente et validant la pertinence du modèle de synergies entre la banque et l’assurance, a indiqué M. El Kettani.

En outre, les sociétés de financement spécialisées ont enregistré en 2011 une contribution au PNB de 2 milliards de dirhams (+4,9%) dans des marchés en croissance globalement modérée, a-t-il relevé, ajoutant que grâce à l’amélioration de la productivité et de l’efficacité opérationnelle ainsi qu’à une gestion performante du risque, la croissance de la contribution au RNPG se chiffre à +14,2%.

Ahmed Habchi/map

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina