navigation

Conférence de presse de Gerets : «Je n’ai diffamé aucun entraîneur» 26 février, 2012

Posté par zenatanews dans : Sport , trackback

#

Critiqué de toute part, Éric Gerets a tenté, samedi 25 février à Skhirat, en conférence de presse, d’éteindre l’incendie. Le technicien belge a nié avoir diffamé ses collègues marocains, en parlant d’un malentendu qu’il conviendrait de dépasser.

C’est avec beaucoup de doigté, de calme et preuves à l’appui que le sélectionneur a fait face au tsunami. Concis et précis, sur fond de franchise, fidèle à sa tactique de jeu qui consiste à presser, Gerets s’en est plutôt bien tiré.

Il a commencé par faire le bilan des 16 mois passés à la tête de la sélection nationale, plantant le décor d’entrée de jeu : «Je me suis engagé pour un travail à long et moyen terme». Façon de prévenir que toute polémique autour des résultats obtenus, surtout en CAN-2012, serait sans intérêt. Pour lui, le plus important serait de voir se métamorphoser le team par rapport au passé récent. Un team renforcé par de nombreux talents arrachés aux sélections nationales des pays d’accueil, à l’image de Balhanda, Essaidi, Amrabet…

Pour Gerets, le bilan technique est irréprochable et la qualification aux phases finales de la CAN n’en est que le fruit. Les Lions de l’Atlas ont livré 15 matches en 15 mois, ponctués par une victoire historique contre l’Algérie. «J’étais l’homme le plus heureux du monde de voir tout un peuple en liesse». Gerets loue les qualités de son effectif qui a encaissé peu de buts. Malgré sa grande compétitivité, Gerets dit n’avoir jamais promis qu’il remporterait la coupe de la CAN : «J’avais dit que nous irions à la CAN avec beaucoup de motivation de vouloir la gagner».

À la question de savoir si le choix de Marbella pour préparer la CAN n’était pas une erreur, Gerets a répondu par la négative en donnant l’exemple de la Belgique en 1986. «Mexico se trouve à 2.300 mètres d’altitude, et pourtant la sélection de Belgique à la Coupe du monde à laquelle j’ai participé ne s’était pas préparée dans un pays aux conditions climatiques similaires. Je suis sûr que ceux qui ont dénigré le choix de Marbella n’ont pas consulté des spécialistes en la matière». 


Appel à la solidarité

Le technicien belge a démenti les informations faisant état de l’indiscipline de certains joueurs à Marbella, rapportée par certains organes de presse : «Mes joueurs ont toujours fait preuve de discipline et c’est pourquoi je leur ai accordé quartier libre un soir. Ils sont exemplaires, même en dehors du terrain».

Pour Gerets, ses joueurs ont le profil entier pour jouer en équipe nationale : la discipline, le respect, la motivation et le talent. Le sélectionneur national en appelle à la solidarité de tous les partenaires et encourage à voir l’avenir avec optimisme. Parmi ces partenaires, la corporation des entraîneurs, qu’il nie avoir diffamés, estimant qu’il s’agit tout simplement d’un malentendu qu’il conviendrait de dépasser. Il a, également, indiqué que sa stratégie pour l’avenir serait axée sur le mental, la compétitivité et la communication.

 Brahim Oubel, LE MATIN

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina