navigation

L’agropolis de Meknès : Un pôle de compétences pour valoriser la région 26 février, 2012

Posté par zenatanews dans : Economie , trackback

#

 Le projet devrait permettre la création de près de 12 000 emplois.

L’agropole de Meknès a été présenté vendredi dernier avec des interventions sur les opportunités d’investissement au sein du parc industriel Agropolis qui sont à terme estimées à 5 milliards de DH.

 Préserver les ressources naturelles en luttant contre les changements climatiques, assurer la sécurité alimentaire, améliorer les emplois dans le monde rural pour réduire le chômage, l’exode rural et les risques sociaux, ce qui passe par une meilleure répartition de la terre et de l’eau pour les agriculteurs, sont les fondamentaux de toute politique agricole qui doit bénéficier au plus grand nombre des paysans. À l’heure d’une mondialisation exacerbée qui exclut les territoires ruraux des processus de développement pour mieux les mettre à portée des pays acquéreurs de terres, l’emploi dans le monde rural devient une priorité.

Au Maroc, la création de six pôles devrait aller dans ce sens pour assurer le maillage de l’agro-industrie dans tout le pays et pour renforcer la partie pôle de Recherche et développement. Le Plan Maroc Vert a prévu l’implantation de 6 agropoles au niveau des grandes régions, celui de Mekhnès, de Barkane, lancé récemment, de Tadlae en phase d’études, de Souss Massa, du Haouz et du Gharbe qui devraient contribuer à drainer des investissements importants dans les filières agricoles et agroalimentaires. L’objectif étant d’assurer une valorisation optimale de toute la production agricole des six régions pour lui permettre de récupérer le maximum de valeur ajoutée. L’agropole de Meknès a ainsi été présenté vendredi dernier avec des interventions sur les opportunités d’investissement au sein du parc industriel Agropolis qui sont à terme estimées à 5 milliards de DH. Ce projet devrait permettre la création de près de 12 000 emplois au niveau de la 1re tranche et 18 000 à terme. Il a été présenté la veille de la 7e édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM) qui se tiendra du 25 au 29 avril 2012 à Meknès sur le thème «Recherche et innovation», et qui devrait connaitre la participation de 850 exposants dont 250 entreprises étrangères représentant près de 40 pays, avec une place spéciale réservée au Canada en tant qu’invité d’honneur…

C‘est MEDZ, filiale de CDG Développement qui a organisé, en partenariat avec le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime, une journée d’information régionale sur le projet Agropolis, 1er pôle de compétitivité intégré dédié à l’agro-industrie. Cette journée, présidée par Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, a été l’occasion pour MEDZ et ses partenaires de présenter aux industriels la mise en œuvre du Plan Maroc Vert et la stratégie de développement des agropoles.,les opportunités et potentialités d’investissement offertes par la région de Meknès-Tafilalet, l’offre de valeur de MEDZ, à travers Agropolis, et les solutions innovantes développées afin de les accompagner dans leurs démarches d’investissement.

Ce projet, indique le communiqué de presse, ambitionne de mobiliser le plus grand nombre d’acteurs affiliés au secteur agro-industriel, en s’appuyant sur les partenaires régionaux de MEDZ, afin de permettre in fine la création d’une plate-forme régionale de référence pour le regroupement, la commercialisation, la transformation et la distribution de produits agricoles. La première tranche du parc, d’une superficie de 140 ha, est en cours de commercialisation. Cette première tranche, dont l’investissement est estimé à 650 MDH, concerne les secteurs concernés de transformation et conditionnement de produits agricoles, transformation de viandes, production de biofertilisants et de biopesticides. En marge de cette journée d’information, deux conventions ont été signées entre MEDZ et le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime :- une 1re convention entrant dans le cadre d’une acquisition, par le ministère, d’un lot d’une superficie de 8 000 m2 au niveau du Parc Agropolis, et ayant pour vocation d’abriter une plateforme logistique et commerciale dédiée aux produits du terroir de la ville de Meknès.

- La 2e convention entre dans le cadre d’une acquisition, par le ministère, d’un lot d’une superficie de 4 800 m2 au niveau de la Zone d’activité économique d’Aït Kamra, et a pour vocation d’abriter une plateforme logistique et commerciale dédiée aux produits du terroir de la ville d’Al Hoceima. Ces conventions visent également à définir les modalités de ce partenariat, afin d’instaurer des conditions optimales pour la mise en place et la gestion de ces plateformes. Les partenaires institutionnels sont nombreux, le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime, le ministère de l’Économie et des finances, le ministre du Commerce, de l’Industrie et des Nouvelles Technologies, le ministère de l’Equipement et du Transport, la wilaya de Meknès-Tafilalet, le Conseil régional de Meknès-Tafilalet, la Commune urbaine de Meknès, la Commune rurale de Sidi Slimane Moul Kifane, la Commune rurale de Mejjat.


 Qui est MEDZ?

MEDZ, filiale de CDG Développement, a pour mission la conception, l’aménagement, le développement et la gestion de nouvelles zones d’activités (touristiques, industrielles, offshoring et spécifiques), répondant aux normes internationales en matière d’équipement et de services, et s’inscrivant dans une démarche intégrée de recherche de performance, d’innovation et de développement durable. MEDZ accompagne et met en œuvre les politiques des pouvoirs publics en matière de tourisme (Vision 2010), d’industrie (Plan Émergence), de développement agricole (Plan Maroc Vert), de commerce (Plan Rawaj) et d’énergie (Stratégie nationale dans le domaine des énergies renouvelables). En outre, MEDZ ambitionne de jouer un rôle de précurseur en matière de projets innovants, à travers une veille stratégique et l’accompagnement des porteurs de projets originaux. Partant de sa mission et de son positionnement, MEDZ intervient sur l’ensemble du territoire marocain. Ainsi, MEDZ a réalisé plusieurs zones touristiques, dont l’Aguedal et Zahrat Annakhil à Marrakech et Ghandouri à Tanger, qui ont connu un franc succès. Elle développe également des projets de grande envergure à Fès, Al Hoceima, etc. En matière d’offshoring et de nouvelles technologies, MEDZ a réalisé les projets Casanearshore à Casablanca et Technopolis à Salé. Ce dernier projet comprend, outre les activités tertiaires, une zone dédiée aux secteurs de pointe (microélectronique, nanotechnologies, etc.). MEDZ projette également de dédier des zones au nearshoring à Marrakech et Fès. Par ailleurs, MEDZ a lancé plusieurs projets de création de zones d’activités industrielles. À titre d’exemple, la zone industrielle de Bouznika et le Parc industriel de Jorf Lasfar à El-Jadida ont pour vocation de dynamiser le tissu industriel marocain et de participer au développement économique de leur région.En outre, MEDZ développe actuellement des projets novateurs basés sur les concepts de pôles de compétitivité régionaux. La Technopole d’Oujda, le Pôle Halieutique d’Agadir, les Pôles agro-industriels de Meknès et Berkane, la plateforme industrielle intégrée pour l’automobile à Kénitra (Atlantic Free Zone) et d’une P2I dédiée à l’aéronautique et l’aérospatial à Nouaceur (MIDPARC) sont autant d’illustrations de ces nouveaux concepts.

Publié le : 26 Février 2012 – Farida Moha, LE MATIN

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina