navigation

Conseil de la concurrence : Benamour évoque ses limites en raison de son caractère consultatif 28 février, 2012

Posté par zenatanews dans : Actualités nationales , trackback

Le caractère consultatif du Conseil de la concurrence ne lui permet pas de mener les investigations nécessaires ou de faciliter l’accès à l’information pour se prononcer sur des affaires concernant des pratiques anticoncurrentielles, a déploré son président, Abdelali Benamour.

Un projet de loi pour transcender ces limites

Intervenant à l’ouverture de la 18è session du conseil, M. Benamour a affirmé qu’un projet de loi a été soumis au Secrétariat général du gouvernement afin de transcender ces entraves.

Les activités du Conseil, a-t-il ajouté, ont porté sur la sensibilisation à la nécessité d’activer l’adoption de la nouvelle législation permettant au Conseil d’accomplir convenablement sa mission dans le cadre de ses attributions constitutionnelles.

Lors de cette session, le Conseil examinera, entre autres, la requête des commerçants importateurs et producteurs de semences sur “des pratiques anticoncurrentielles” de la Société nationale de commercialisation des semences (Sonacos).

Des questions sur la concurrence des banques aux agents d’assurance, les difficultés des commerçants de proximité et le transport de marchandises seront également abordées, selon M. Benamour.

Le conseil a notamment pour missions de veiller au respect du libre jeu de la concurrence dans le cadre de l’économie de marché, garantir la compétitivité du tissu économique national et d’assurer un bon rapport qualité prix pour le bien-être du consommateur.

aufait/map

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina