navigation

Le Plan de restructuration de la RAM bien engagé 20 mars, 2012

Posté par zenatanews dans : Economie , trackback

Avion de la compagnie aérienne RAM. /DR

Avion de la compagnie aérienne RAM. /DRSelon des indications fournies par la Royal Air Maroc, l’exécution du plan de restructuration suit son cours comme prévu. Rappelons que les rapports rendus par l’Inspection générale des finances, la Direction générale des impôts et la Cour des comptes ont été de véritables guides pour mener à bien la restructuration de la compagnie aérienne nationale. Nous constatons aujourd’hui un avancement significatif de ce plan et déjà de nombreux indicateurs évoluent positivement.
Le Plan de restructuration de la RAM bien engagé  dans Economie
 dans EconomieSuite aux profondes fluctuations des carburants, à l’intensité de la concurrence des compagnies low cost, à la crise économique mondiale, à la surcapacité des marchés ciblés, à la chute continue des tarifs et à la recrudescence des aléas d’exploitation, la Royal Air Maroc avait un besoin d’urgence du plan de redressement qui a fait l’objet du contrat programme signé en septembre 2011 avec le gouvernement.

Le redressement de la compagnie prévoyait plusieurs mesures comprenant la refonte du réseau (suppression de lignes peu rentables), le recentrage des lignes autour du hub de Casablanca, le retrait de dix avions, la réduction des ressources humaines et la restructuration de tout le management.

La compagnie n’avait d’ailleurs pas attendu la conclusion du contrat programme pour entamer son plan de redressement. C’est ainsi que depuis juin 2011, tout un plan social a été mis en œuvre avec la collaboration des syndicats.

Nous constatons aujourd’hui un avancement significatif de ce plan et déjà de nombreux indicateurs évoluent positivement.

Les réductions d’effectifs ont concerné tous les départements

Au niveau du Top management, le nombre de directeurs adjoints a été réduit de 5 à 3 et le nombre de direction de 23 à 11.

Le service de maintenance qui comprenait 187 personnes a été externalisé et réduit à 68 personnes. En tout, toutes les activités industrielles ont été pratiquement externalisées et leurs effectifs sont passés de 712 personnes à seulement 446.

1.373 départs à fin février 2012 sur 1.500 prévus

L’ensemble des effectifs de la RAM ont été réduits de 5.605 à 4.232 entre juin 2011 et février 2012. Les départs vont se poursuivre jusqu’en août 2012. À cette date, il ne restera plus que 4100 employés dans la compagnie.

Les propositions de départ ont bien entendu concerné souvent des salariés dont les fonctions étaient devenues obsolètes ou encore ceux qui présentaient des problèmes de compétence ou d’absentéisme.

Ainsi, par exemple, les personnels naviguant en cabine (PNC) qui avaient un taux d’absentéisme moyen de 15 à 36 jours ont été approchés pour un départ dans le cadre du plan social qui prévoit des conditions avantageuses.

De même, on peut citer le travail de restructuration qui a été fait au niveau des 287 techniciens qui étaient censés travailler dans le service de maintenance. Le sureffectif était évident dans ce département et une analyse de son fonctionnement a montré que 68 personnes étaient suffisantes.

Quelques indicateurs de gestion déjà très positifs

Les dispositions prises n’ont pas tardé à donner des résultats.

76% de taux de ponctualité en janvier 2012

Le taux de ponctualité des avions de la RAM qui était de 61% en janvier 2011, est passé à 76% en janvier 2012, soit une amélioration de 25%.

Les incidents sur bagages ont diminué de 37% sur la même période.

60% de réduction du taux d’absentéisme du personnel

L’amélioration est encore plus spectaculaire sur les taux d’absentéisme des différentes catégories de personnel. Globalement, le taux d’absentéisme a baissé de 2,7% sur la période de novembre 2009 à janvier 2010 à 1,1% entre novembre 2011 et janvier 2012, soit une amélioration de 60%. An niveau du personnel PNC le taux d’absentéisme a baissé de 4,7% à 2,2%.

L’amélioration des indicateurs de ponctualité, de taux d’absentéisme et d’incidents sur les bagages augurent une évolution positive vers l’atteinte des objectifs attendus. Rappelons que globalement la compagnie devrait réduire sa charge salariale de 200 millions de dirhams et les économies prévues sur la réorganisation des lignes et la vente d’avions devraient rapporter plus de 800 millions de dirhams. C’est donc plus d’un milliard de dirhams de baisse des charges qui sera effective à fin 2012.

Ahmed Zeriouh-au fait

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina