navigation

Caravane de l’export : Le Maroc améliore son positionnement en Afrique subsaharienne 3 juin, 2012

Posté par zenatanews dans : Economie , trackback

Les échanges commerciaux entre le Maroc et l’Afrique subsaharienne s’intensifient. En une décennie, ils ont triplé puisqu’ils ont atteint 11,7 milliards dirhams en 2010 contre 3,6 milliards en 2000. Les opérateurs marocains entendent développer davantage leurs relations économiques avec ces pays et tablent sur le fort potentiel qui existe dans cette région. Sachant que l’Afrique ne représente que 2,6 % de l’ensemble des échanges commerciaux du Maroc. C’est dans ce cadre que le promoteur des exportations marocaines, Maroc Export (Centre marocain de promotion des exportations) a fait de cette région une priorité. Intérêt illustré par «les Caravanes de l’export en Afrique» organisées vers cette destination.

Campagne qui permet à des opérateurs appartenant à différents secteurs de se rendre dans ses pays, dans le cadre d’une forte délégation «officielle», composée d’acteurs privés et publics. L’objectif étant de prospecter les opportunités d’affaires, chercher des partenaires, aplanir les difficultés qui empêchent les opérateurs de faire du business dans ces pays, proposer des services, sceller des contrats d’échange, etc.

Aujourd’hui, c’est une centaine d’hommes d’affaires marocains qui participent à la sixième caravane du genre. Ils font escale, du 2 au 9 juin, dans trois pays de l’Afrique subsaharienne, il s’agit du Gabon, du Cameroun et du Burkina Faso. Les participants représentent différents secteurs d’activités. Secteurs pour lesquels il y a de l’intérêt de la part des acteurs africains. Ainsi, sont représentés dans cette caravane les secteurs de l’électricité, l’électronique, les énergies renouvelables, les industries mécaniques et métallurgiques, le BTP et matériaux de construction, les NTIC, l’agroalimentaire et l’industrie pharmaceutique.

Cette opération de charme menée en direction de trois pays africains est à placer dans le contexte d’une stratégie globale qui vise l’ensemble des pays de l’Afrique où le Maroc ressent encore une faiblesse dans le cadre de ses échanges commerciaux malgré la percée constatée ces dix dernières années. En effet, une forte remontée est à constater et qui se dégage essentiellement de l’accélération des exportations marocaines qui ont progressé de 5,8 milliards dirhams au début des années 2000 (2,1 milliards de dirhams en 2000) pour atteindre 7,2 milliards en 2010. Alors que les importations en provenance de cette région ont augmenté de 2,4 milliards de dirhams sur la même période pour s’établir à 4,5 milliards de dirhams en 2010. Le solde commercial est devenu, ainsi, excédentaire (+2,7 milliards dirhams en 2010 après un déficit de 0,7 milliard au début de la décennie).

De son côté, le taux de couverture des importations par les exportations marocaines s’est fortement amélioré pour s’établir à 160 % 2010 contre 67 % en 2000.

Les exportations vers l’Afrique subsaharienne ont ainsi enregistré une progression continue. La part de cette zone dans les exportations globales du Maroc a augmenté par conséquent de 1,8 % à 4,9 %. Au cours de cette période, le Maroc a exporté surtout vers le Sénégal, la Mauritanie, la Côte d’Ivoire, la Guinée équatoriale et le Nigéria. Ces cinq pays absorbent 41 % du total des exportations marocaines vers cette région. Par zone, plus de 60 % des exportations marocaines vers l’Afrique subsaharienne sont destinées à l’Afrique occidentale, suivie par l’Afrique centrale (28 %), l’Afrique orientale (5,3 %) et l’Afrique australe (2,8 %).

Par ailleurs, malgré sa part au niveau du marché de l’Afrique subsaharienne qui s’améliore de 0,14 % à 0,26 % entre 2000 et 2010, le poids commercial du Maroc demeure faible dans cette région. Néanmoins, il se positionne relativement mieux comparativement à d’autres pays de l’Afrique du Nord, notamment, l’Algérie et la Tunisie.


Particularités des exportations marocaines

L’examen par groupe de produits en 2010 fait ressortir l’importante part des produits alimentaires (37 %) destinés à l’Afrique subsaharienne, suivis des produits chimiques ainsi que les machines et matériels de transport qui représentent respectivement 20 % et 21 % du total des exportations marocaines. Il y a lieu de remarquer que les exportations du Maroc ont été marquées ces dernières années par la présence d’un nombre de plus en plus important de produits manufacturés, comme les fils et câbles électriques, les voitures industrielles, telles que les véhicules neufs pour marchandises (camions-citernes…), ainsi que les machines et appareils divers. Cependant, malgré cette hausse, les exportations vers ces pays restent dominées par les produits d’origine animale, végétale et minérale. C’est le cas, notamment, des conserves de poissons, des engrais, des épices, etc.

Publié le : 3 Juin 2012 – Libreville – Brahim Mokhliss , LE MATIN

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina