navigation

L’avenir de la cité de Chrafate se dessine 3 juin, 2012

Posté par zenatanews dans : Actualités nationales , trackback

● Rotary Doyen a organisé une conférence sur Chrafate dont les travaux ont démarré en 2009.
● La cité, située à 18 km de Tanger, est destinée à répondre au développement économique de la ville du détroit.

# La nouvelle cité permettra de loger 150 000 habitants.

Le 8 janvier 2009, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a lancé le projet de la Ville nouvelle de Chrafate. «Depuis, la société d’aménagement Al Omrane Chrafate, filiale du groupe Al Omrane à Tanger, s’active pour réaliser ce projet le plus vite possible», a expliqué le directeur général d’Al Omrane Chrafate, Mohamed Jallal, lors de la conférence organisée par Rotary Doyen.

La nouvelle ville actuellement en construction est destinée à accompagner les profondes mutations socioéconomiques que connaît la région de Tanger-Tétouan, notamment avec le début d’activité du port de Tanger Med et les réalisations de nombreuses zones d’activité économique qui lui sont liées, dont le complexe industriel de Renault et les zones d’activité de Melloussa-Jouamaa.

D’une superficie de 1 300 hectares, la nouvelle cité offrira, à l’horizon 2020, 30 000 logements à quelque 150 000 habitants. Indéniablement, Chrafate est un projet durable à plus d’un titre : par sa viabilité et sa rentabilité économique, par ses infrastructures et, enfin, par son éco-responsabilité et sa vision humaniste. C’est un projet hautement stratégique pour le développement des régions du Nord qui constituent un pôle économique éminent du Royaume.

Chrafate sera elle-même adossée à une zone industrielle gérée par TMSA. Elle se positionne comme une ville verte qui veut respecter son environnement, préserver les ressources rares, notamment l’eau, et privilégier les énergies propres et renouvelables, éoliennes en particulier. En effet, traversée par deux grandes coulées vertes, Chrafate disposera de grands espaces verts et accueillera un nombre limité d’habitants. La ville nouvelle veut surtout éviter la transformation en «ville-dortoir» au-delà des zones industrielles. Elle encourage la création d’activités diverses (commerces, loisirs, attractions…), susceptibles de lui assurer une animation pérenne et de la rendre vivante et agréable à vivre. Elle ambitionne également de se doter, à l’avenir, d’un pôle dédié au savoir (université, écoles supérieures, campus…).

Le directeur général d’Al Omrane a terminé son exposé en rappelant que les travaux de la première tranche seraient achevés en 2016. Au total, 12 800 logements dotés de l’électricité et de l’eau et dont le coût est estimé à 825,43 millions de dirhams.
«La 2e phase sera entamée une fois que les commandes seraient reçues pour répondre à la demande des travailleurs de Renault ou du port de Tanger Med, mais aussi aux gens des douars à proximité», a ajouté le directeur d’Al Omrane, en soulignant que la nouvelle ville de Chrafate aurait un bel avenir.


Relogement de la population des douars

Une étude complète sur la prise en compte du relogement des douars situés sur le site a été menée en 2009. Elle a permis de dénombrer 150 ménages vivant dans 3 douars isolés. Le scénario adopté, en accord avec la commune et les autorités, est celui du relogement de ces personnes dans la ville nouvelle dans des lots R+2 (parcelles de 120 mètres carrés). La principale raison est que les logements concernés sont très fréquemment inondés, car situés dans le lit de l’oued. Ces lots seront financés par les indemnisations versées aux mêmes personnes dans le cadre de l’épuration des droits fonciers (terres collectives).

Le dossier d’indemnisation est géré par Al Omrane en relation avec la Direction des affaires rurales au ministère de l’Intérieur. À cause de sa proximité de la ville nouvelle, Douar Brarak risque de se transformer – et le processus est déjà enclenché – en zone propice à une urbanisation non réglementaire.

L’objectif de cette étude est de proposer une solution réaliste et adaptée à ce centre rural en tenant compte de ses diverses caractéristiques et de l’évolution imminente de la région.

Repères
  • Chrafate est située à 18 km de Tanger, au carrefour de plusieurs axes stratégiques.
  • 769 ha de superficie.
  • 150 000 habitants.
  • Réalisation de : 30 000 logements.
  • 24 milliards de dirhams d’investissements.
  • 2,4 milliards de dirhams d’infrastructures.
  • La réalisation du projet s’effectue en deux phases, chacune d’elles répartie en plusieurs tranches.
  • La première tranche des travaux de la première phase a démarré en 2009 et sera achevée en 2016.
Abdelmajid Ben Said, LE MATIN

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina