navigation

Un nul au goût de défaite 3 juin, 2012

Posté par zenatanews dans : Sport , trackback

Le Maroc et la Gambie se sont neutralisés sur le score d’un but partout, samedi au stade de l’Indépendance à Bakau (banlieue de Banjul), en match de la première journée (groupe C) du 2è tour des éliminatoires africaines du Mondial 2014 de football, un nul décevant pour le Onze national devant un adversaire modeste, mais qui a réussi pourtant à mettre en doute des Lions de l’Atlas caressant le rêve de participer pour la 5è fois de leur histoire à la phase finale de la Coupe du monde.

Les « Scorpions » ont ouvert la marque par Pa Modou Jagne (16è), avant que les hommes d’Eric Gerets ne remettent les pendules à l’heure grâce à un but de Houcine Kharja (76è).

Pour le compte du même groupe, la Côte d’Ivoire a pris le meilleur sur la Tanzanie par 2 buts à 0, œuvres de Salomon Kalou (18è) et la star Didier Drogba (76è), qui avait conduit son club anglais de Chelsea à sa première Ligue des Champions d’Europe.

Fait saillant, le but de Pa Modou Jagne est la première réalisation gambienne dans les cages marocaines. Jamais dans l’histoire des six confrontations maroco-gambiennes les Scorpions n’ont réussi à inscrire le moindre but contre le Maroc. Il s’agit également du premier match nul entre les deux formations.

Avant de s’envoler pour Banjul, le sélectionneur national avait insisté sur le fait que les joueurs ont suffisamment récupéré techniquement et physiquement et qu’ils affichent un moral élevé qui leur permettra de ramener une victoire de Gambie.

Or, l’équipe gambienne, qui s’est attachée en début de semaine les services du coach italien Luciano Mancini, a, une fois de plus, prouvé l’inexistence de petites nations footballistiques en Afrique, après que les Scorpions aient créé d’énormes difficultés à une défense marocaine qui paraissait très fébrile et dépourvue d’un véritable leader.

Hormis quelques occasions que se sont procurées Younes Belhanda, lors de la 1ère mi-temps et Houcine Kharja en seconde période, les attaquants marocains ont été inscrits aux abonnés absents, ne parvenant que rarement à inquiéter le goal-keeper gambien Allen Christopher.

A l’issue du match amical du Maroc disputé vendredi dernier à Marrakech contre une sélection sénégalaise, largement remaniée et qui s’est soldé par la victoire des Lions de la Teranga (1-0), Gerets avait promis au public marocain une toute autre prestation contre la Gambie. « Ce match sera plus important que celui contre la Côte d’Ivoire », avait-t-il assuré. « Je suis confiant quant aux capacités de mes joueurs à réaliser un résultat positif. Accordez mois une semaine et vous verrez », avait-t-il lancé.

Toutefois, la réalité du terrain a été totalement différente. Le stade de l’Indépendance à Bakau a été le théâtre d’une prestation très terne des coéquipiers de Nadir Lemyaghri.

Dès l’entame des hostilités, les Marocains ont tenté de camper dans la zone gambienne en quête d’imposer leur hégémonie, parvenant à se procurer deux occasions par l’entremise de Houcine Kharja et Yassine Salhi, qui a été fauché en pleine surface de réparation par Allen Christopher (8è).

La riposte gambienne n’a pas tardé. Pa Modou Jagne, à la réception d’un coup franc, dévie de la tête et met le cuir au fond des filets (16è) trompant Nadir Lemyaghri.

Acculés à courir après l’égalisation, les joueurs marocains ont pêché par manque de concentration à l’image du but refusé à Belhanda (22è) signalé hors jeu.

Le Onze national a multiplié les assauts pour trouver la faille dans la défense adverse et a été à deux doigts d’atteindre son objectif sur un coup franc exécuté par Kharja (45è).
Au retour des vestiaires, Gerets a procédé à deux changements, alignant sur l’aire de jeu Hamza Bourazzouk et Noureddine Amrabt, à la place, respectivement, de Yassine Salhi, esseulé en attaque, et Abdalaziz Barrada, qui n’a pas réussi à trouver ses marques.

En dépit de ces changements, la sélection gambienne s’est montrée plus entreprenante et déterminée à empocher les points de la victoire, au moment où l’équipe marocaine manquait de cohésion et semblait en perte de vitesse.

Après quelques occasions timides, le vétéran Houcine Kharja émerge du lot et marque le but de la délivrance, après avoir intercepté un centre croisé de Nordine Amrabt sur le flanc gauche (76è), ravivant ainsi les chances de ses coéquipiers pour obtenir la victoire.

A la 80ème minute, les Gambiens ont failli reprendre l’avantage mais ont fait face à un coriace Nadir Lemyaghri.

Pis encore, le Maroc a dû évoluer à dix joueurs dès le dernier quart d’heure après la sortie pour blessure du milieu de terrain du champion de France (Montpelliers), Younes Belhanda, qui n’a pas pu être remplacé, vu que Geretes ait effectué ses trois changements (le dernier étant l’entrée de Youssef El Arabi à la place de Karim Ait Fana, 65è). Selon le docteur de l’équipe nationale, Abderrazak Hifti, Belhanda devra observer un repos d’au moins 3 semaines et ratera donc le prochain match contre la Côte d’Ivoire.

Le destin de Gerets à la tête des Lions de l’Atlas reste tributaire du résultat de ce match crucial prévu le 9 courant à Marrakech.

Lors de la 3è journée, la sélection marocaine jouera à Dar Essalam contre la Tanzanie (22-24 mars 2013), avant de recevoir ensuite, respectivement la Tanzanie (7-9 juin 2013) et la Gambie (14-16 juin 2013) avant d’affronter, pour le compte de la 6è et dernière journée, à Abidjan la Côte d’Ivoire (6-8 septembre 2013).

Les Eléphants, 15ès au dernier classement FIFA, demeurent le plus fort concurrent des Lions de l’Atlas dans la course vers l’unique billet de qualification (groupe C) au 3è tour. Au palmarès des Ivoiriens figurent deux qualifications consécutives en phase finale du Mondial-2006 et 2010.

Quant aux Scorpions de Gambie et les Taifas Stars de Tanzanie, deux formations qui peuvent toujours déjouer les pronostics, elles ne comptent aucun titre continental à leur palmarès. Les Gambiens n’ont jamais pris part à une phase finale d’une CAN mais ont été dans la plupart des cas éliminés aux tours préliminaires alors que les Tanzaniens comptent à leurs actif une seule et unique participation à la CAN-1980 au Nigéria sachant que le Maroc avait déjà rencontré la Tanzanie dans le même groupe des éliminatoires de la CAN-2012. Cette double confrontation s’était soldée par la victoire des Lions de l’Atlas (aller:1-0 et retour 3-1).

Au vu des résultats de cette première journée, un autre résultat que la victoire face à la Côte d’Ivoire serait de nature à hypothéquer les chances de qualification du Onze national pour le Mondial brésilien.

MAP

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina