navigation

Deux films marocains obtiennent le soutien du Fonds francophone 17 juillet, 2012

Posté par zenatanews dans : Culture , trackback
L’entrée d’un cinéma | afp

L'entrée d'un cinéma

Deux projets de films marocains ont été sélectionnés pour bénéficier du soutien du Fonds francophone de production audiovisuelle du Sud pour l’année 2012.

Il s’agit des réalisaeturs des réalisateurs Tala Hadid et Mohamed Ali El Mejboud. L’annonce a été faite par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Tala Hadid et Mohamed Ali El Mejboud obtiendront chacun un financement de 40.000 euros au titre d’aide à la production de leurs fictions respectives, « La fenêtre de minuit » et « Mort sur travelling », indique-t-on de même source.

Les deux oeuvres figurent parmi les 21 projets retenus par la commission cinéma de ce Fonds francophone de soutien aux cinémas du sud, lors de sa réunion fin juin à Paris.

Parmi ces projets, dix-sept bénéficieront d’une aide à la production (11 longs-métrages, 2 documentaires, 4 courts-métrages) tandis que quatre oeuvres obtiendront une aide à la finition, pour un montant global de 580.000 euros.

Seize long métrages marocains avait déjà bénéficié du soutien de la Francophonie entre 2007 et 2012, dont « Sur la planche » de Leila Kilani et « Les chevaux de dieux » de Nabil Ayouch, tous deux sélectionnés au Festival international du cinéma de Cannes, le premier en 2011 à la quinzaine de réalisateurs, et le second à Un certain regard en mai dernier.

Le Fonds francophone de production audiovisuelle du Sud intervient depuis 1988 dans le cadre du programme « Images » de l’Organisation internationale de la francophonie.

Il dispose d’un montant annuel de 1,3 million d’euros répartis à parts égales entre cinéma et production audiovisuelle.

Le Fonds, géré conjointement par l’OIF et le Conseil international des radios et télévisions d’expression française (CIRTEF), permet de financer annuellement environ 100 heures de films et de programmes audiovisuels faisant appel aux capacités créatrices et techniques des pays francophones du Sud.

Ce dispositif d’appui à la production est complété par des interventions de l’OIF en faveur de la promotion, de la mise en marché et de l’exploitation en ligne des oeuvres audiovisuelles soutenues par le Fonds.

L’OIF vient de lancer un nouveau projet de création d’un Fonds panafricain pour le cinéma et l’audiovisuel (FPCA) représenté lors de la 65ème édition du festival international du film de cannes (16-27 mai 2012).

L’importance de cette initiative, soutenue par le Maroc, a été « réaffirmée et figure dans les recommandations » de l’atelier financement de la production tenu le 29 juin dernier à Rabat, avec la participation de nombreux professionnels et du gestionnaire du fonds des cinémas du monde, selon l’Organisation internationale de la Francophonie.

MAP

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina