navigation

Casablanca: une contreperformance de 13% des indices Masi et Madex en 2011 12 août, 2012

Posté par zenatanews dans : Economie , trackback

Les indices MASI et MADEX ont accusé une contreperformance de près de 13 pc en 2011, contre une progression dépassant 20 pc une année auparavant, indique Bank Al-Maghrib (BAM).

Parmi les indices des sociétés cotées en bourse ayant enregistré une baisse en 2011 figurent ceux des secteurs à forte capitalisation, notamment les télécommunications, les banques, l’immobilier, ainsi que le bâtiment et matériaux de construction, qui ont respectivement fléchi de 9,6%, 13,4%, 32,7% et 21,5%, relève BAM dans son rapport annuel pour l’exercice de 2011.

Des hausses ont toutefois été observées, à des rythmes allant de 2,6% pour le secteur des équipements électroniques et électriques à 16,3% pour celui du pétrole et gaz, au moment où le secteur des mines a enregistré une croissance exceptionnelle pour la deuxième année consécutive, soit 95,5%, après 128,2% l’année précédente.

Pour sa part, le volume global de transactions s’est établi à 103,3 milliards de dirhams (MMDH), contre 120 MMDH une année auparavant, ramenant ainsi le ratio de liquidité de 14,4% à 9,6%, précise le rapport.

Ce recul a concerné aussi bien le marché central que celui de blocs, dont les échanges, chiffrés respectivement à 40,1 et à 19,8 MMDH, se sont repliés de 31% de 40%.

En revanche, le volume des apports de titres a sensiblement augmenté en 2011, s’établissant à 33,8 MMDH contre 8,6 MMDH en 2010, portant ainsi leur part dans le volume global à 32,7% contre 7,2% en 2010.

Par ailleurs, le nombre des sociétés cotées en bourse est passé d’une année à l’autre de 74 à 76, en raison de l’introduction de trois nouvelles sociétés et à la radiation d’une valeur de la cote, chiffre qui demeure inférieur à celui observé au niveau de certaines places émergentes, selon la même source.

La baisse globale de la performance observée a contribué au repli du Price to Book Ratio (PB), revenu de 3,8 à 3,1, alors que le Price Earnings Ratio (PER) s’est situé à 16,3 contre 19,1. Elle s’est traduite également par une diminution de 10,8% de la capitalisation boursière, qui a atteint 516,2 MMDH, soit 64,4% du PIB au lieu de 75,8% en 2010 et près de 80% en moyenne au cours des cinq dernières années.

Par activité, la capitalisation boursière continue de faire ressortir une forte concentration, comme en témoigne la prépondérance des secteurs bancaire, des télécommunications, et du bâtiment et matériaux de construction, avec des parts respectives de 31,3%, 23,1% et 11,2%. Quant au secteur immobilier, sa part a reculé, d’une année à l’autre, revenant de 13% à 9,5%.

En ce qui concerne les dividendes distribués par les sociétés cotées, ils se sont chiffrés à 20,4 MMDH, soit un niveau comparable à celui de 2010, ramenant ainsi le taux de rendement moyen général à 4% au lieu de 3,6%.

MAP

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina