navigation

Le temps d’un festival, Tiznit fête son argent 27 août, 2012

Posté par zenatanews dans : Culture , trackback

Le temps d’un festival, Tiznit fête l’orfèvrerie de l’argent (25/28 août) avec, à la clé, un riche programme pour la découverte des curiosités de la ville, ses méandres, son histoire et surtout sa propension et sa disposition à se projeter dans l’avenir.

Tiznit

Le temps d’un festival, Tiznit fête l’orfèvrerie de l’argent (25/28 août) avec, à la clé, un riche programme pour la découverte des curiosités de la ville, ses méandres, son histoire et surtout sa propension et sa disposition à se projeter dans l’avenir.

« Partout au Maroc, on vous dira la même chose: C’est à Tiznit que l’on trouve le meilleur produit authentique« , confie Halima, la quarantaine accomplie, en s’adressant à sa copine casablancaise venue voir ce à quoi ressemble ce festival.

Expression d’un intérêt particulier pour cette manifestation, destinée à valoriser le potentiel de l’artisanat local et à promouvoir la ville de Tiznit, une importante délégation officielle est venue donner le coup d’envoi de ce festival.

La cérémonie d’ouverture a été rehaussée par la présence du ministre de l’Artisanat, Abdessamad Qaiouh, du gouverneur de la province de Tiznit, Samir Yazidi, et de députés et élus locaux.

« Où que tu iras à Tiznit ou ailleurs, tu ne trouveras pas de montres pareilles faites dans la tradition locale », dira Ahmed, un d’une quarantaine d’exposants. « Tu cherches des montres ? Ici, tu trouveras moins chère qu’ailleurs. Tout le reste provient de la Malaisie ou de l’Italie ».

Etabli Place Méchouar au cœur de l’ancienne médina, cette exposition d’argent à ciel ouvert couvre une superficie de près de 5000 m2 et regroupe huit ateliers de 20 maîtres (maâllam), qui donnent à voir les divers métiers de l’orfèvrerie d’argent (gravure, ciselure, filigrane, émail cloisonné, moulage, etc…).

Placé sous le signe « l’orfèvrerie argentée à bijouterie d’argent : identité, créativité et développement », le festival Timizart vise, selon ses initiateurs, à valoriser l’artisanat local, notamment les bijoux en argent et à contribuer à la promotion du tourisme culturel à Tiznit, une ville qui compte pas moins de 150 boutiques et ateliers de fabrication et de points de vente des bijoux en argent.

« Mais bon sang, je ne me suis fait pas tapée mille kilomètres aller-retour juste pour devoir acheter, dans mon propre pays, malaisien ou italien !! », s’insurge cette autre cliente.

Aussi rude soit-elle, cette réaction ne pèse rien devant la position d’un article publié, il y a une semaine, sur le site « Adrar.com « , où un réquisitoire au vitriol est adressé aux responsables pour tenir compte d’un patrimoine en déperdition.

A Tiznit, plusieurs artisans de la place ont du beau se plaindre de la dilapidation qu’encourent des pans entiers d’une mémoire soumise à la fonte, tant est si bien qu’une association, dite « Imi Ougni d’Anezi » (province de Tiznit), se propose une série de suggestions.

Soucieuse de maintenir vivace le legs matériel et symbolique d’une tradition en déperdition, la même association suggère des actions ciblées visant des villages de production et de confection de l’argent, un encadrement adéquat des artisans et la promotion de la formation.

Ne serait-ce que par son intitulé « Timizart », étant le pluriel de Tamazirt en langue amazighe, ce festival est aussi porteur de diversité dans une ville qui, très tôt, s’est arrogée le surnom de capitale de l’argent.

L’exposition, ouverte il y a deux jours, se poursuivra le long du festival Timizart (25 au 28 août). Il s’agit d’une initiative de l’Association éponyme, avec la collaboration de la Chambre de l’artisanat, la municipalité et le conseil provincial de Tiznit, la Maison de l’Artisan, et le concours d’autres partenaires publics et privés.

Outre des expositions de produits d’artisanat, le programme de cette édition prévoit des soirées musicales, des défilés de mode, des spectacles de fantasia et une cérémonie de mariage dans la pure tradition de Tiznit.

Parmi les artistes qui animeront cette édition, il y a lieu de citer Said Mouskir, Fatima Tihihit, Said Sanhaji, Hatim Idar, Simon Says, Amine Mounder, Amanouz, Oudaden et les groupes locaux Azawan N’sous, Toudert et Imdiazen

Le festival est une initiative de l’Association Timizart d’argent, avec la collaboration de la Chambre de l’artisanat, la municipalité et le conseil provincial de Tiznit, la Maison de l’Artisan, et le concours d’autres partenaires publics et privés.

Map

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina