navigation

Académie internationale Mohammed VI de l’aviation civile : formation au diapason des nouvelles mutations technologiques 29 août, 2012

Posté par zenatanews dans : Actualités nationales , trackback

Avec ses cursus au diapason des nouvelles mutations technologiques et son ouverture sur le monde, l’Académie internationale Mohammed VI de l’aviation civile (AIMAC), qui s’apprête à souffler sa 12e bougie, a réussi à se positionner en tant qu’établissement de renommée internationale en matière de formation en sciences aéronautiques et ingénierie aéroportuaire.

# Académie internationale Mohammed VI de l’aviation civile

Inauguré le 26 octobre 2000 par S.M. le Roi Mohammed VI, cet établissement d’enseignement supérieur vient ainsi répondre aux besoins de l’Office national des aéroports (ONDA) et ses partenaires nationaux en compétences qualifiées, en offrant une formation de qualité dans les différentes branches de l’aviation civile (contrôleurs aériens, électroniciens et ingénieurs). Des centaines de contrôleurs aériens et ingénieurs ont été, jusqu’à présent, formés par cette Académie dans divers domaines tels que le génie informatique et exploitation aérienne, le génie électronique & télécoms et le génie industriel.

Créé par l’ONDA en partenariat avec l’École nationale de l’aviation civile (Toulouse) et Thalès Université (Paris), cet établissement, implanté au cœur du Technopole de l’Aéroport international Mohammed V, abrite quatre instituts de formation spécialisée à savoir : l’Institut des services du trafic aérien (ATSI), l’Institut des systèmes de sécurité aérienne (ASSI), l’Institut de gestion de l’aviation (MASI) et l’Institut de sûreté de l’aviation civile (CSAI) qui est un centre régional de l’Organisation de l’aviation civile.

Publié le : 29 Août 2012 – MAP

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina