navigation

Coopération : Appui financier espagnol à la promotion des droits des enfants au Maroc 29 août, 2012

Posté par zenatanews dans : Actualités nationales , trackback

Les associations œuvrant dans le domaine de la promotion des droits de l’enfant ont l’opportunité de bénéficier d’un financement de leurs projets. Il suffit de présenter au ministère de tutelle une proposition pertinente et qui cadre avec les orientations gouvernementales en la matière.
Financé par l’Agence espagnole de coopération internationale, ce programme de partenariat porte sur près 9,5 millions de DH sachant que la partie de la subvention qui ira à chaque association bénéficiaire sera comprise entre 300 000 et 500 000 DH.

# Les associations œuvrant dans le domaine de la protection de l’enfance pourront bénéficier d’un soutien financier.

L’Agence espagnole de coopération internationale a fait don au gouvernement marocain de près de 9,5 millions de dirhams pour la réalisation de projets de développement dans le domaine de la protection des droits de l’enfant dans trois régions pilotes : Tanger Tétouan, Souss Massa Draa et l’Oriental.

S’inscrivant dans le cadre du Programme de coopération entre le ministère de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social et l’Agence espagnole, ce projet de partenariat est intitulé : «système intégré pour la protection des droits de l’enfant à travers les structures régionales de proximité».

C’est dans ce cadre que le ministère de tutelle vient de lancer (22 août) un appel à projet à l’adresse des associations souhaitant bénéficier d’une aide financière. Mais pour en bénéficier, les projets proposés doivent porter impérativement sur la promotion et la protection des droits de l’enfant dans l’un des champs d’action correspondant aux priorités gouvernementales.

Il s’agit de la protection des enfants victimes de violence et d’exploitation sexuelle (prévention et amélioration des conditions de vie des enfants victimes de violence et d’exploitation sexuelle), la protection des enfants abandonnés (prévention de l’abandon et prise en charge adaptée), l’éradication du travail des enfants de moins de 15 ans et la protection des enfants de la rue (prévention et contribution à la réinsertion familiale).

Les propositions des projets seront examinées et évaluées par des comités selon des critères prédéterminés portant notamment sur les capacités et expertises de chaque association candidate (20 points) et sur la nature, le concept du projet proposé ainsi que sa pertinence et son montage financier (80 points). Pour le suivi de l’exécution des projets, les associations sont obligées de présenter un premier rapport de suivi deux mois après la réception des fonds, selon le modèle établi par le ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social. A la fin de l’exécution du projet, dans un délai maximum de 2 mois, l’association bénéficiaire devra présenter le rapport final d’exécution, sachant que le ministère de tutelle pourra réaliser des missions sur le terrain pour vérifier le niveau d’exécution des activités.

Il convient de souligner enfin que le délai maximum d’exécution des projets de développement de programme de coopération est de neuf mois. Ainsi, le déblocage de la première tranche des subventions aura lieu en octobre 2012 et l’examen des rapports finaux d’exécution aura lieu en juillet 2013.


Stratégie gouvernementale

Le ministère de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social a élaboré en 2006 le Plan d’action national pour l’enfance 2006-2015 «un Maroc digne de ses enfants». Ce Plan d’action national, résultat d’une très large consultation, s’inscrit dans la droite ligne de la stratégie gouvernementale dont les principaux axes se déclinent comme suit :
- L’élaboration des stratégies et des programmes pour une meilleure protection de l’enfance
- La coordination des différentes actions menées par les partenaires concernés par la promotion des droits des enfants
- La mise en place des structures de proximité en matière de protection de l’enfant
- L’appui aux associations œuvrant dans le domaine
- La révision et l’ajustement des textes législatifs et réglementaires en vigueur relatifs à l’enfant
- La réalisation des études et enquêtes
- L’organisation des campagnes de sensibilisation pour lutter contre les phénomènes d’exploitation et de violence à l’égard des enfants.

Publié le : 29 Août 2012 – Abdelwahed Rmiche, LE MATIN

Commentaires»

  1. Heya i am for the first time here. I found this board and
    I find It really useful & it helped me out a lot.
    I hope to give something back and aid others like you
    aided me.

    My site: generateur de credit fifa 15

    Répondre

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina