navigation

De nouveaux candidats entreront bientôt en course pour le secrétariat général 29 août, 2012

Posté par zenatanews dans : Actualités nationales , trackback
De nouveaux  candidats  entreront bientôt en course pour le secrétariat général

Des doutes planent sur la session du conseil national prévue le 22 septembre

Alors que Hamid Chabat et Abdelouahed El Fassi poursuivent leurs campagnes, on apprend qu’au minimum un ou deux autres candidats se préparent à officialiser leurs candidatures prochainement. Contacté par ALM, Mohamed Ansari, président du 16ème congrès national du parti, affirme en effet que la liste finale des candidats à la succession de Abbas El Fassi ne se limitera pas uniquement à deux candidats.
«Nous avons aujourd’hui 24 candidats potentiels puisque tous les membres du comité exécutif ont le droit de se porter candidats. Même les membres du conseil de la présidence qui sont au nombre de trois actuellement, peuvent briguer un mandat à la tête du parti», explique-t-il. Une nouvelle candidature représente une bonne option pour éviter l’échec de la prochaine session.
Depuis plusieurs semaines, des noms de certains membres du comité exécutif circulent et sont représentés comme une alternative au cas où les deux candidats actuels ne parvienndront pas à faire un consensus. S’agissant d’une potentielle candidature d’un membre du conseil de la présidence, des observateurs disent qu’elle reste toute de même éloignée. Même si les règlements du parti n’empêchent pas les membres de ce conseil de se présenter, ces derniers ne semblent pas trop être intéressés par le poste du secrétaire général.
M’hamed Boucetta avait déjà passé à la tête du parti une période relativement longue. Pour sa part, Abdelkrim Ghellab a renoncé depuis des années à ses postes de responsabilité notamment au sein du journal du parti. Reste enfin M’hamed Diouri qui s’était retiré il y a longtemps de la course au secrétariat général en faveur de M’hamed Boucetta. Diouri pourrait faire le pas même s’il existe une tendance générale au sein de l’istiqlal pour donner plus de chance à des candidats jeunes pour assumer des postes de responsabilité. En attendant de découvrir l’identité des nouveaux candidats, les Istiqlaliens ont réussi à dépasser un sérieux obstacle qui menaçait même la tenue du conseil national le 22 septembre prochain. Des doutes ont, en effet, commencé à planer sur la tenue de cette session dans le délai en raison de divergences notamment entre les deux principaux candidats pour le secrétariat général sur la composition de la liste des membres du conseil national.
Dans les coulisses, on faisait même état de deux listes différentes défendues par chaque candidat. Mais la dernière réunion du comité exécutif a été marquée par la validation de la liste définitive des membres du conseil national suite à un consensus au sein du comité exécutif. Il faut préciser que les 800 membres du conseil national forment un corps électoral dont le vote sera décisif pour l’élection du nouveau secrétaire général du parti de la balance. Le deuxième point qui était inscrit à l’ordre du jour du comité exécutif concernait l’utilisation de la carte à puce électronique lors de l’opération de vote à l’instar de ce qui a été fait lors du dernier congrès du PJD (Parti de la justice et du développement). Les membres du comité semblent être d’accord sur le principe mais aucune décision finale n’a été encore prise sur ce sujet.
Mohamed Badrane

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina