navigation

Conseil de la ville de Tanger 31 août, 2012

Posté par zenatanews dans : Actualités nationales , trackback
Conseil de la ville de Tanger

Des élus contestent l’ordre du jour de la session ordinaire du mois de juillet

Présidés par Fouad Omari, maire de Tanger, les travaux de la session ordinaire du mois de juillet ont démarré, mardi 28 août, dans une ambiance très houleuse. L’ordre du jour a provoqué la colère des élus des deux partis (le Parti de la justice et du développement PJD et le Mouvement populaire MP) de l’opposition, voire des représentants de la majorité au sein du conseil de la ville. Il été jugé par les élus contestataires très mince et n’a pas été à la hauteur des ambitions de la ville du détroit.

Il est à noter que parmi les six points inscrits à l’ordre du jour et les plus contestés figurent l’examen et l’approbation des conventions de partenariat et de coopération avec respectivement une association culturelle et un club nautique tangérois. La plupart des élus ont convenu que cet ordre du jour devrait traiter de grands dossiers dont les problèmes de la propreté de la ville, de l’éclairage public, des marchands ambulants et de la décharge publique.

Intervenant à cette occasion, Ahmed Rich, élu du Rassemblement national des indépendants (RNI), a proposé la programmation d’une session extraordinaire, consacrée au secteur de la santé et à laquelle participeraient le délégué de la santé et des responsables de l’association des médecins publics, qui viennent de tirer la sonnette d’alarme sur la situation préoccupante des quatre hôpitaux publics que compte Tanger. Selon un rapport émis par cette association, le service des Urgences reçoit jusqu’à 400 visites par jour, dont 80% relèvent des consultations non urgentes. Le même document fait part que les dysfonctionnements sont caractérisés, entre autres, par l’engorgement de ce service, l’inadéquation de son architecture et l’insuffisance de son équipement. Et les admissions au niveau des services de la mère et de l’enfant constituent jusqu’à 70% en moyenne du total de l’hôpital Mohammed V. «On constate des dysfonctionnements au niveau du circuit de la prise en charge clinique des patients, au niveau des Urgences, au niveau de la maternité et au niveau des services de l’enfant», expliquent, à travers ce rapport, les responsables de cette association.

Il est à souligner que le conseil a adopté, lors de cette séance, le premier des six points inscrits à l’ordre du jour, à savoir la détermination du montant de la dotation de l’ordre de  44.800 millions DH, à octroyer aux quatre arrondissements au titre de l’année 2013. Les deux arrondissements de Tanger médina et Béni Makada bénéficient grâce à cette dotation de 11.400 millions DH chacun. L’arrondissement de Mghogha reçoit, quant à elle, 11.200 millions DH et le reste est attribué à celui de Souani.

Najat Faïssal

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina