navigation

Kerry Kennedy – Aminatou Haidar : les liaisons dangereuses ! 1 septembre, 2012

Posté par zenatanews dans : Actualités nationales , trackback

 Kerry Kennedy - Aminatou Haidar : les liaisons dangereuses !  dans Actualités nationales 1346516969

  Pour comprendre le comportement pro-polisario de Kerry Kennedy, présidente de la Fondation Robert F. Kennedy pour la justice et les droits de l’Homme, le manque d’objectivité dont elle a fait preuve et son parti pris flagrant pour les thèses séparatistes, lors de sa visite dans les provinces du sud, il faudrait scruter du coté de la personnalité de cette dame quinquagénaire.

En effet, et sans nul besoin d’être spécialiste de psychologie, les agissements bizarres de la nièce du défunt John F. Kennedy, s’expliquent par le déséquilibre de sa personnalité dont les causes sont à rechercher dans un trouble de son développement psychologique.

Une simple esquisse de l’histoire de la famille Kennedy montre sans ambigüité qu’une gamine, ayant vécue dans un milieu frappé par une suite de tragédies, ne peut guère avoir une personnalité équilibrée et  serait de ce fait victime d’un arsenal de troubles psy et maladies psychologiques, et non pas d’une simple frustration qui serai inévitable rien qu’en lisant la tragédie des Kennedy.

En effet l’Histoire de la famille Kennedy est marquée par une malédiction qui n’aurait pas commencé par l’assasinat de JFK à Dallas en 1963, mais au 19eme siècle lorsque Patrick Kennedy meurt d’une tuberculose pulmonaire le 22 novembre 1858, à l’âge de 35 ans. depuis lors un processus de disparitions étranges est déclenché au sein de la famille et son entourage..

La moyenne des drames serait évaluée, selon quelques spécialistes, à une disparition tous les deux ans, toutes sortes de morts dramatiques confondues : noyades suicides, morts suite à des accidents, enfants morts-nés ou handicapés, overdoses et assassinat..!

Les séquelles subies par une enfant ayant perdue son papa Bobby, à l’âge de 8 ans, ne sont pas faciles à guérir, d’autant plus que cette disparition survint 5 ans après la mort de l’oncle John, sans parler du mystère entourant les deux drames bien que pour celui de son papa, Sirhan Sirhan a déclaré qu’il avait tué Robert Kennedy parce qu’il avait apporté son soutien à Israël dans la guerre des Six Jours en juin 1967.

Pour ne pas tomber dans de trop longues digressions, contentons nous de ces faits, suffisants à eux seuls, pour expliquer le comportement pour le moins bizarre, de Kerry.

Pour donner un peu de sens à sa vie et trouver ainsi de quoi s’occuper, la fille de Bobby a fondé le «Robert F. Kennedy Center for Human Rights» en 1988 qui, comme son nom l’indique, devait servir à la défense et la promotion des droits de l’Homme. Mais, hélas ! la mission noble assignée au centre a été détournée par Kerry pour servir et assouvir ses caprices et « crazes » contractés suite aux  accidents  d’une vie familiale tumultueuse.

Un des remèdes trouvés par Kerry, pour soigner ses séquelles psychologiques, est le revirement au catholicisme de ses ancêtres irlandais. En effet, cette « catholique notoire » est l’auteur d’un livre sur le catholicisme en Amérique aujourd’hui et la quête de sens, l’intitulé de son œuvre résume très bien le caractère déboussolé de la personne de la « Robert Kennedy’s Daughter » et sa quête pour un sens à sa vie. Contemplez bien le titre du livre: « Being Catholic Now, Prominent Americans talk about Change in the Church and the Quest for Meaning» !

Kerry Kennedy Porte, depuis, autour de son cou, de façon ostentatoire et sans jamais s’en séparer, une chaine portant bien visible une belle croix, pour se prémunir contre d’éventuels mauvais sort qui hantent la famille, semblerait-il.

La fille de Bobby pousse le bouchon trop loin, et ce jusqu’à adhérer complètement aux thèses séparatistes du Polisario. Ses amourettes avec Aminatou Haider montre bien les raisons de l’acquisition totale du centre Kennedy aux thèses algéro-polisariennes, et son grand soutien au front séparatiste. En effet, Kerry n’a jamais cessé de faire éloge à Aminatou depuis le debut «des relations dangereuses» qui se sont tissées entre elles, en passant par le décernement par la présidente du RFK center, en 2008, d’un prix des droit de l’homme à Aminatou Haidar, jusqu’à la qualifier même d’ héroïne lors de sa dernière visite aux camps de Tindouf !

Ce n’est pas vraiment un secret d’alcôve, Les liaisons vicieuses entre Aminatou et Kerry sont connues de tous le monde. après le divorce de cette dernière en 2005, après un bref mariage d’à peine 12 ans avec le gouverneur de l’Etat de New-York Andrew Cuomo, elle ira à la découverte de ses penchants homosexuels dont elle ignorait tout, et quand elle rencontra pour la première fois Aminatou, ce fut le coup de foudre! «Wafaqa channoun Tabaqa» comme disent les arabes.

Depuis cette rencontre, les deux femmes ne se perdent jamais de vue ; internet et le skip ont bien fait les choses, seulement voilà, Kerry Kennedy ne jure que par le body de Aminatou, et c’est là les raisons de son déplacement pour effectuer ce pèlerinage à nos provinces du sud, en vue de rencontrer son amour. En fait, le coté lesbien de la fille des Kennedy n’est pas à démontrer, elle ne cesse de côtoyer L’église de St. Francis Xavier de New York, une paroisse qui s’est singularisée depuis plus d’une dizaine d’années pour être officiellement et “positivement” ouverte aux gays et aux lesbiennes, et réunit régulièrement son «Catholic Lesbian Group» et ses «Gay Catholics» !

Hormis ses amourettes avec Haidar qui l’ont rendu aveugle, jusqu’à faire état de partialité dans ses démarches de fervente droit-de-l’Hommiste, d’autre curieux dérapages en marqué la vie de Kerry Kennedy et qui devraient avoir des conséquences sur son avenir. En juillet dernier, elle a été arrêtée, après son implication dans un accident de voiture à New York. Elle conduisait sous l’emprise de la drogue, a indiqué la police.

Selon les informations rapportées par la presse, La voiture conduite par Kerry Kennedy a percuté un semi-remorque sur une autoroute du comté de Westchester au nord de la ville de New York et ne s’est pas arrêté, selon un communiqué de la police.

Elle a été trouvée dans son véhicule à une sortie d’autoroute, peu après l’accident. Des appels au numéro d’urgence 911 ont rapporté qu’elle conduisait « d’une manière imprévisible » sur l’autoroute, selon la même source.

« La police de l’Etat est arrivée et l’examen qui s’est ensuivi a montré que Kennedy conduisait alors que ses facultés étaient diminuées par la drogue », ajoute le communiqué.

La renommée de la famille Kennedy tient aux tragiques sorts qui sont réservés à plusieurs de ses membres dont un seul était éminemment bien connu pour ses qualités et ses positions démocratiques et humanistes, c’est le président démocrate John Fitzgerald « Jack » Kennedy,  assassiné le 22 novembre 1963 à l’âge de 46 ans. Et si il y’a une liaison à faire entre JFK et Kerry ce serait du coté de leur catholicisme, quoi que le président assassiné, seul président américain de confession catholique, a adhéré au catholicisme par héritage et par conviction, tandis ce que Kerry s’y adonne comme une sorte de médicament et moyen de catharsis..

Lareleve.ma-Mohamed Boudari

Commentaires»

  1. Enjoyed reading this, very good stuff, thanks . « All of our dreams can come true — if we have the courage to pursue them. » by Walt Disney.
    ugg ムートンブーツ http://www.thesmithfamily.org.au/uggBoots1.html

    Répondre

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina