navigation

La Fondation Kennedy refuse de rencontrer les « dissidents » du Polisario (Jeune Afrique) 2 septembre, 2012

Posté par zenatanews dans : Actualités nationales , trackback

L’hebdomadaire Jeune Afrique a souligné l’alignement notoire de la présidente de la Fondation Robert F. Kennedy pour la justice et les droits de l’Homme (RFK), l’Américaine Kerry Kennedy, sur les thèses du +Polisario+ qui l’a poussé à ignorer « les dissidents » dans les camps de Tindouf où elle s’est contentée de rencontrer uniquement les officiels.

« Si elle a été reçue par Mohamed Abdelaziz, le patron du +Front Polisario+, Mme Kennedy n’a en revanche pas rencontré les dissidents du mouvement qui en avaient fait la demande. Ce qui ne l’a pas empêchée de se déclarer +toute émue+ de sa visite express dans les camps », écrit la publication dans son dernier numéro.

Contrairement à l’ostracisme imposé à Tindouf, le magazine relève que les autorités marocaines ont autorisé Mme Kennedy et sa délégation à se rendre pendant trois jours dans les provinces du sud, alors qu’elle n’est restée que quelques heures « sous haute protection » dans les camps de Tindouf.

Même si les positions « pro-polisario » de Kerry Kennedy sont « connues », les autorités marocaines lui ont permis de travailler « en toute liberté ». Il n’était « pas question de lui interdire de venir travailler en toute liberté à Laâyoune. C’est même le meilleur moyen de souligner son absence de crédibilité », rapporte Jeune Afrique, citant une source marocaine.

La publication s’attend à ce que le rapport que la présidente de la fondation RFK s’apprête à déposer, à l’issue de cette visite, auprès de l’ONU, de l’Union Africaine et de l’Union européenne, sur la situation au Sahara soit défavorable au Maroc, au vu de son alignement » sur les thèses des séparatistes.

MAP

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina