navigation

Le congrès de l’USFP se dirige vers un nouveau report 3 septembre, 2012

Posté par zenatanews dans : Actualités nationales , trackback
Le congrès de l’USFP se dirige vers  un nouveau report

«Les efforts du parti seront concentrés durant les prochaines semaines sur l’opération du renouvèlement des conseils régionaux».

Il semble que le 9e congrès de l’USFP (Union socialiste des forces populaires) se dirige vers un nouveau report. Ce grand rendez-vous, tant attendu, ne sera probablement tenu qu’à la fin de cette année en raison du renouvellement des conseils régionaux. Plusieurs poids lourds du parti s’apprêtent, en effet, à s’engager dans la course vers la présidence des régions.

Les instances du parti notamment le bureau politique vont forcément suivre de très près cette étape. «Les efforts du parti seront concentrés durant les prochaines semaines sur l’opération du renouvèlement des conseils régionaux.

Abdelali Domo sera candidat pour la présidence du conseil de la région de Marrakech-Tensift-El Haouz, alors que Saïd Chbaâtou tentera de garder la présidence de la région de Meknès-Tafilalet. Le parti aura également des candidats ailleurs notamment dans la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra», explique une source au sein du conseil national de l’USFP.

Cependant, d’autres facteurs pourraient également expliquer l’ajournement du congrès national prévu initialement en ce mois de septembre. Même si le parti a déjà créé un comité et des commissions pour préparer le prochain congrès, le rythme des préparatifs n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière. «Je suis membre de l’une des commissions préparatoires qui accusent un sérieux retard. D’ailleurs, la commission à laquelle j’appartiens, ne s’est réunie depuis sa création que deux fois. Ce retard est bien évidemment dû aux vacances estivales», ajoute la même source.

Par ailleurs, Habib El Malki reste à ce jour le seul dirigeant qui a publiquement annoncé sa candidature pour le poste du premier secrétaire du parti. D’autres responsables pourraient également suivre les pas de l’ancien ministre El Malki dans les prochaines semaines. Mais on sait d’ores et déjà que tous les candidats seront probablement d’anciens ministres notamment Fathallah Oualalou, Driss Lachgar et Ahmed Réda Chami

. «Il est difficile aujourd’hui de faire des pronostics sur l’identité du successeur du premier secrétaire actuel. Mais il est certain que le candidat qui disposera d’appuis solides dans les organisations parallèles du parti, à savoir le syndicat et la Chabiba mais également les groupes parlementaires, aura toutes les chances à ses côtés. Sur ce plan, Ahmed Réda Chami paraît comme le candidat ayant le moins de chances», conclut notre source.

Mohamed Badrane

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina