navigation

Championnat: lutte acharnée pour le Mondial-2013 des clubs 7 septembre, 2012

Posté par zenatanews dans : Sport , trackback
Le joueur du FC Barcelone Lionel Messi lors du match amical qui a opposé son équipe au Raja de Casablanca | Idrissi Mohsine

Le joueur du FC Barcelone Lionel Messi lors du match amical qui a opposé son équipe au Raja de Casablanca

La saison 2012-2013 du championnat de football, dont la 1ère journée débutera le 14 septembre, sera ardemment disputée. Le vainqueur empochera le billet pour le 10è Mondial des clubs

L’équipe qualifiée pour le Mondial des clubs (prévu du 9 au 19 décembre 2013 au Maroc), qui réunit, outre le club champion du pays hôte du tournoi, les clubs champions continentaux des six confédérations, à savoir les vainqueurs de la Ligue des champions de l’UEFA, de la Copa Libertadores, de la Ligue des champions de la CAF, de la Ligue des champions de l’AFC, de la Ligue des champions de la CONCACAF et de la Ligue des champions de l’OFC, écrira une nouvelle page de son histoire et en bénéficiera de retombées économiques considérables. Autant de bonnes raisons qui annoncent une saison palpitante.

La concurrence lors de la saison 2012-2013 sera rude entre les grands clubs marocains, notamment le Moghreb Tétouan, champion sortant, le FUS de Rabat, vice-champion et vainqueur en 2010 de la Coupe de la CAF et de la Coupe du Trône), le Moghreb Fès, vainqueur des dernières Coupes de la CAF et du Trône et de la Super coupe d’Afrique).

La première consécration du Moghreb Tétouan, lors de la saison 2011-2012, fait de ce club de la ville de la colombe blanche un modèle de réussite, aussi bien sur les plans technique qu’administratif.

Si des clubs comme le Raja et le Wydad de Casablanca ou encore l’AS FAR ont investi de gros moyens pour s’assurer les services de grands entraineurs (M’hamed Fakhir pour les Diables verts ou Rachid Taoussi pour les Fassis) ou recruter dans leurs rangs des joueurs clés, d’autres clubs, malgré leurs moyens limités, n’ont ménagé aucun effort pour la restructuration de leurs directions techniques, à l’instar du MAT et du FUS, qui se sont engagés respectivement avec les cadres nationaux Aziz Amri et Jamal Sellami, alors que les nouveaux promus en D1, le Raja de Beni Mellal et la Renaissance Berkane ont recouru aux services respectivement de Aziz Khayati et Abderazak Khairi.

Après la trêve estivale et un mercato plein de rebondissement, les clubs du championnat Pro Elite 1 semblent fin prêts pour entamer une deuxième saison professionnelle, avec au programme un spectacle footballistique qui se veut de haut niveau répondant aux attentes des supporters marocains et aux ambitions du ballon rond national, sachant que les revenus des droits de retransmission ou de publicité ont atteint, lors de la saison dernière, plus de 3 millions de dirhams.

Pour être au rendez-vous, les clubs nationaux ont mis en place un programme de préparation très riche, prévoyant des stages aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du Royaume, axé sur l’amélioration de la condition physique et privilégiant l’esprit d’équipe.

MAP

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina