navigation

Crise économique: Maroc et Espagne en quête de solutions communes 7 septembre, 2012

Posté par zenatanews dans : Actualités nationales,Economie , trackback
Portrait de Nizar Baraka, ministre de l’Economie et des Finances | Menara

Portrait de Nizar Baraka, ministre de l'Economie et des Finances

Face à la crise, l’heure est à la recherche d’approches novatrices pour le partenariat entre le Maroc et l’Espagne, a affirmé le ministre de l’Economie et des finances, Nizar Baraka.

Face à la crise économique et ses impacts sur les pays de l’espace méditerranéen, l’heure est à la recherche d’approches novatrices pour le partenariat, la solidarité et la complémentarité entre le Maroc et l’Espagne de sorte à promouvoir l’attractivité et la compétitivité de la région, a affirmé mercredi à Rabat le ministre de l’Economie et des finances, Nizar Baraka.

Lors de la première une séance du forum parlementaire maroco-espagnol consacrée aux questions économiques, M. Baraka a souligné que l’investissement commun et l’impulsion de la coopération bilatérale « font partie d’une solution possible de la crise », soulignant la nécessité d’une approche d’action commune prenant en ligne de compte la dynamique de l’économie marocaine avec tous les atouts qu’elle offre en termes de potentiel d’investissement et de politiques sectorielles à l’horizon 2020 tout autant dans les secteurs porteurs que dans les nouveaux métiers du monde.

Cette approche permettra de diversifier les sources de croissance dans les deux pays, d’améliorer la compétitivité, de réduire les coûts et de faciliter l’accès aux marchés régionaux et internationaux, particulièrement l’Afrique, a relevé M. Baraka, qui estime impératif de prendre en considération l’insertion du Maroc dans l’économie verte et le développement durable, de même que de développer des partenariats multidimensionnels entre les deux royaumes voisins ainsi qu’entre les régions des deux pays dans la perspective de la régionalisation avancée.

Il a par ailleurs rappelé les orientations stratégiques du Royaume depuis plus d’une décennie, lesquelles consistent essentiellement en la mise en place des fondements de l’Etat de droit et des institutions, la consolidation des principes de démocratie et de l’ouverture économique. Ces réformes ont permis au Maroc de réaliser, ces des dernières années, un taux de croissance avoisinant les 5 pc, soit le taux le plus haut dans la région MENA en période de crise.

Le ministre a rappelé les relations historiques liant le Maroc et l’Espagne, précisant que ce pays est le deuxième partenaire économique du Royaume tant il représente 13% de ses échanges commerciaux avec le reste du monde. En 2011, les exportations marocaines vers l’Espagne représentaient 18,2% du total des exportations nationales.

Le forum parlementaire maroco-espagnol a pour objectif d’insuffler un nouvel élan aux relations d’amitié et de coopération entre les deux pays et de promouvoir le rapprochement entre les parlementaires dans un cadre institutionnel, à l’instar de l’expérience de l’Espagne avec la France et le Portugal, et celle du Maroc avec l’Union européenne.

Organisée à l’initiative des deux chambres du parlement marocain, cette rencontre traite de thèmes relatifs notamment à l’économie, à la migration, aux relations parlementaires et aux questions d’ordre politique et sécuritaire.

Elle est présidée, du côté marocain, par Karim Ghellab, président de la Chambre des représentants, et Mohamed Cheikh Biadillah, président de la Chambre des conseillers, et du côté espagnol, par Jesus Posada Moreno, président de la Chambre des députés et Pio Garcia Escudero Marquez, président du sénat.

MAP

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina