navigation

Les jeunes et femmes Rnistes s’organisent 7 septembre, 2012

Posté par zenatanews dans : Actualités nationales , trackback
Photo ALM/Chafik Arich

Photo ALM/Chafik Arich

«Nous avons donc besoin au sein de notre parti, de jeunes qui comprennent les rouages de la politique, qui connaissent et relayent les préoccupations et besoins de leurs congénères».

Après la décente aux enfers du RNI se profilant depuis son passage à l’opposition, le parti de la colombe est décidé à revenir de plein fouet sur la scène politique. La rentrée politique s’annonçant riche, le parti présidé par Salahedinne Mezouar est en pleins préparatifs. Il s’est lancé dans divers chantiers de restructuration et d’organisation interne. Tous les niveaux sont concernés : bureau politique, groupe parlementaire, femmes, jeunes.

Mais c’est surtout au sein de ces deux derniers que l’attention est focalisée, objectif créer une organisation de jeunesse du parti, et une organisation de femmes capables de promouvoir les jeunes militants et militantes du parti pour accéder à la responsabilité.

«Le renouvellement des élites ne peut se faire sans l’existence d’organisations parallèles actives», prônent désormais ses responsables. Ainsi, une réunion de la commission préparatoire de l’organisation des femmes du RNI s’est tenue vendredi dernier.

Selon Anis Birou, porte-parole du parti, une telle organisation a pour but de donner davantage d’espace et d’expression aux femmes au niveau de la direction, ainsi que d’élargir les bases, renforcer l’équité et la parité des genres.

Même chose pour les jeunes, une commission préparatoire composée de jeunes parlementaires, de jeunes membres du bureau politique, ainsi que de jeunes militants en provenance de diverses régions du Maroc s’est réunie il y a une semaine. Cette commission préparatoire comprend principalement les cadres de «l’Alliance des indépendants», organisation parallèle créée il y a un an et réunissant de jeunes cadres sympathisant du RNI.

La création de cette instance trouve sa raison dans le fait que «la population marocaine est principalement composée de jeunes. Nous avons donc besoin au sein de notre parti de jeunes qui comprennent les rouages de la politique, qui connaissent et relayent les préoccupations et besoins de leurs congénères. Ceci nous aidera à mieux préparer nos programmes, à bénéficier d’une base active au sein du parti, et à élargir nos bases», a souligné Anis Birou à ALM.

Par ailleurs, dans le même souci de préparation de la rentrée politique, le bureau politique du parti devait se réunir hier après midi. Figuraient à l’ordre du jour les questions de l’organisation interne, la situation politique et économique du pays, la loi de Finances 2013, un examen et un débat autour du discours royal concernant les jeunes et l’éducation. «Il s’agira pour nous, lors de cette réunion mais aussi tout au long de cette année, de dégager les grandes orientations afin de nous positionner en acteur agissant, et ce par le travail du groupe parlementaire, par des prises de positions, des actions fortes et percutantes, des propositions concrètes, critiques, des interpellations du gouvernement sur un certain nombre de chose», a conclu M. Birou.

Amine Harmach

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina