navigation

Climat des affaires, entreprenariat et emploi : axes majeurs de la stratégie de la CGEM pour les trois prochaines années 8 septembre, 2012

Posté par zenatanews dans : Economie , trackback

L’amélioration du climat des affaires, le renforcement de entrepreneuriat et la promotion de l’emploi seront à la tête des préoccupations inscrites dans le cadre de la stratégie de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) pour les trois prochaines années.

En effet, les axes de travail des 22 Commissions chargées de l’élaboration et de la mise en œuvre de la stratégie de travail du patronat durant cette période ont été adopté lors du conseil d’administration de la CGEM, tjeudi à Casablanca, sous la présidence de Mme Meriem Bensalah Chaqroun.

Pour l’organisation patronale, l’amélioration du climat des affaires passe nécessairement par la simplification des procédures pour les entrepreneurs, l’amélioration et la simplification du système fiscal, et le développement des e-services de l’administration publique.

Favoriser l’acte d’entreprendre sera également une préoccupation majeure, par le développement du partenariat public-privé et la simplification de l’accès aux marchés publics aux entreprises marocaines. Dans le cadre du partenariat public-privé, la CGEM mettra tout en ?uvre pour démontrer que la transparence, la lutte contre l’informel et contre la corruption sont de véritables leviers de performance.

Concernant l’emploi, la formation professionnelle et l’université seront des domaines dans lequel la CGEM compte jouer un rôle actif par la mise en adéquation des programmes de formation avec les réalités du marché du travail et des besoins des entreprises.

Pour ce qui est du dialogue social, le patronat agira pour installer un dialogue social direct et durable et militera pour faire voter le droit de grève, adapter le code du travail à la réalité économique nationale et en organisant un véritable sommet social.

La confédération sera aussi à l’écoute permanente des régions qui seront au c?ur de ses préoccupations pour assurer l’extension de l’organisation régionale, favoriser le développement de la politique industrielle et intégrer la vision régionale dans la stratégie pour le développement de la compétitivité logistique.

Consolider les outils de financement des PME régionales, renforcer le recours aux règles de médiation comme mode alternatif de résolution des litiges et enfin mettre en place un système de suivi de l’information statistique régionale sont parmi les axes prioritaires de la CGEM.

S’agissant de la stratégie internationale, la CGEM oeuvrera pour faire du Maroc une plateforme de commerce vers l’Afrique et les pays arabes, et pour la construction d’un ensemble économique intégré du Maghreb. La CGEM compte tirer profit des opportunités qu’offre la coopération sud/sud et travaillera à l’édification économique du statut avancé avec l’Union européenne.

Concernant les accords de libre-échange, la CGEM travaillera en étroite collaboration et en concertation avec le gouvernement pour le suivi et l’amélioration de la mise en œuvre de ces accords.

Enfin, la CGEM insistera sur la responsabilité sociale des entreprises en œuvrant au développement d’une économie verte à travers l’accompagnement des stratégies nationales et la proposition de nouveaux textes réglementaires en matière de protection de l’environnement.

MAP

Commentaires»

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina