navigation

Mouvement alternatif pour les libertés individuelles : Une pétition pour la légalisation de l’avortement 8 septembre, 2012

Posté par zenatanews dans : Actualités nationales , trackback

Au Maroc, l’avortement n’est autorisé qu’en cas de danger pour la vie de la mère ou bien en cas de viol. Cette loi contestée ne cesse d’attiser la polémique, et des réclamations pro-avortement continuent de circuler.

Dans ce sens, et voulant en premier lieu, faire un grand pas pour les droits de la femme au Maroc, le mouvement alternatif pour les libertés individuelles (MALI) a lancé cette semaine une pétition électronique demandant la légalisation de l’avortement au Maroc.

Le mouvement a expliqué que cette pétition appelle à l’abolition des chapitres 449 à 458 du code pénal marocain qui punit tout acte et toute tentative d’avortement.

Lutter contre l’avortement clandestin

Contactée par nos soins, Ibtissam Lachgar, fondatrice du MALI, a expliqué que cette pétition veut mettre fin au grand nombre de décès qui résultent de l’avortement clandestin.

“Les conséquences de l’avortement clandestin sont aberrantes. Nous lutterons jusqu’au bout pour la légalisation de cet acte afin qu’il puisse se faire dans des conditions saines et propres sans le moindre dégât”. Déclare Ibtissam Lachgar, fondatrice du MALI.

Dans un document, le MALI a en effet précisé qu’entre 600 et 800 avortements clandestins ont lieu quotidiennement dans des conditions malsaines, engendrant ainsi la mort toutes les dix minutes.

Interrogée sur l’aboutissement de cette pétition, Ibtissam Lachgar s’est dite optimiste. Elle considère jusque là, les réactions plutôt positives, mais qu’il faut patienter jusqu’à la fin du mois pour voir plus clair quant à la concrétisation du message que le MALI a lancé.

Salma Raiss

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina