navigation

Enquête nationale sur la population et la santé familiale : Des résultats mi-figue, mi-raisin

Le taux de mortalité néonatale a connu une baisse de 30%, entre 2004 et 2011, selon l'enquête nationale sur la population et la santé familiale./DR

Le taux de mortalité néonatale a connu une baisse de 30%, entre 2004 et 2011, selon l’enquête nationale sur la population et la santé familiale./DR
Le ministère de la Santé a présenté, vendredi à Rabat, les résultats préliminaires de l’enquête nationale sur la population et la santé familiale pour l’année 2011, réalisée entre novembre 2010 et mars 2011. Il ressort de cette enquête, effectuée tous les cinq ans, que le Royaume connaît une baisse de la mortalité infantile tandis que la tendance est à la hausse pour les maladies chroniques.
De 27 pour 1.000 naissances en 2004, le taux de mortalité néonatale a diminué significativement pour s’établir à 18,8 en 2011, soit une réduction de 30%. C’est en tout cas ce qui ressort de l’enquête nationale sur la population et la santé familiale pour l’année 2011 dont les résultats préliminaires ont été présentés vendredi à Rabat.

Réalisée entre novembre 2010 et mars 2011 par le ministère de la Santé, cette enquête révèle que le taux de mortalité infantile a enregistré, lors de la même période, une baisse sensible de l’ordre de 28%.

Cette performance s’explique notamment par l’amélioration de la proportion des consultations prénatales qui a avancé de 9 points, s’établissant à 77%, selon les résultats de cette enquête menée pour l’évaluation du système de santé dans les secteurs public et privé. Le but est également de recueillir les données démographiques sur les taux de fécondité et de mortalité infanto-juvénile au niveau national, par milieu de résidence et par région.

Atteinte des OMD: le Maroc en bonne voie

Cette enquête avance un autre chiffre éloquent, à savoir la stagnation de l’indice synthétique de fécondité autour de 2,50 (2,15 en milieu urbain et 3,2 en milieu rural). La maîtrise de cet indice, grâce notamment aux activités de planification familiale, s’est répercuté positivement sur la diminution de la mortalité infantile et néo-natale, selon l’enquête, qui révèle par ailleurs que ces réalisations inscrivent le Maroc dans la voie de réalisation des Objectifs du Millénaires pour le Développement (OMD) dans ce domaine.

La mortalité maternelle n’est pas en reste non plus, en ce sens l’enquête révèle qu’elle a connu une baisse remarquable, passant de 227 décès pour 100.000 naissances durant la période 1993-2004 à 112 en 2010. Ces questions devraient rester au centre des politiques publiques, en particulier au niveau de l’amélioration des conditions de vie et d’accès à la santé.

Maladies chroniques : une situation alarmante

En revanche, l’enquête dresse un tableau alarmant par rapport aux maladies chroniques, faisant état d’une nette augmentation du taux des personnes atteintes de maladies chroniques, taux qui est passé de 13,8% en 2004 à 18,2% en 2011. En effet, 1,6% des Marocains étaient atteints de diabète en 2004, contre 3,3% sept ans après, tandis que l’hypertension artérielle a enregistré un bond alarmant en passant de 2% en 2004 à 5,4 en 2011.

“Ces chiffres imposent un changement dans la politique sanitaire future, notamment en matière de l’offre de soins en développant les compétences et en assurant la mise en place de moyens humains et techniques pour juguler ce problème.” EstimeHoucine El Ouardi, ministre de la Santé

Parmi les principaux indicateurs sociaux révélés, l’enquête souligne que l’âge moyen au premier mariage s’est établi à 26,3 ans pour les femmes et à 31,2 ans pour les hommes. Fait remarquable: cette moyenne est passée à 25,3 ans pour les femmes en milieu rural, contre 27,2 dans les villes. Concernant les hommes, les citadins se marient, pour la première fois, à 32,5 ans, contre 29,5 dans le monde rural.

aufait

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina