navigation

La crise est bien là

La crise est bien là

Nizar Baraka et Driss Azami héritent d’une des plus grosses crises économiques et financières de ces 30 dernières années. L’alchimie Istiqlal/PJD saura-t-elle être au rendez-vous ?

Le temps n’est plus à l’austérité de façade. La rapidité de la dégradation de la situation économique, à commencer par  les réserves de changes a obligé le gouvernement à adopter ce qui s’apparente à un plan de crise. La mesure la plus spectaculaire restera bien évidemment, la ligne de précaution et de liquidité (LPL) qui vient d’être obtenue auprès du FMI.

C’est une première dans la vie économique marocaine. C’est aussi le signe qu’il n y a plus de La crise est bien là  p12b_43tergiversations possibles sur les finances du pays.  La LPL remplace depuis 2011, une autre ligne de crédit du FMI, celle dite de précaution (LCP)
Réservé aux pays bien gérés, le  dispositif permet au FMI de les financer sans exiger l’application de programmes de consolidation budgétaire. En clair, ce n’est pas le PAS.  «Il n y a pas de perte de souveraineté.

Il s’agit surtout d’améliorer le spread» rassure d’emblée le ministre istiqlalien des Finances, Nizar Baraka. Cette idée de solidité préalable comme gage d’octroi de la LPL est également réaffirmée du côté du FMI. «Dans la situation actuelle, le Maroc n’a pas besoin de financement extérieur. Par contre, dans la logique de bonnes politiques économiques, c’est bien d’avoir une police d’assurance pour se prémunir en cas de mauvais temps » souligne pour sa part le chef de mission FMI pour le Maroc Dominique Guillaume qui ne manque pas de préciser que cette police d’assurance n’est pas donnée à tout le monde.p12c_3

Souscrite sur 5 ans (3 ans de période de grâce et 2 pour le remboursement). Cette «facilité de caisse» garantit, moyennant un commission de 75 millions de DH/an,  dans le cas marocain jusqu’à 700% de sa quote-part auprès du FMI en cas de crise majeure.

L’accord porte sur 4,1 milliards de droits de tirages spéciaux, soit 6,2 milliards de dollars. Le Maroc ne va pas faire de tirage dans l’immédiat et même s’il le fait, l’entourage des Finances tient à rassurer sur l’endettement. « Le niveau actuel de l’endettement extérieur, environ 11% du ¨PIB, nous laisse encore de la marge sans encourir de risque d’insoutenabilité».

p12dL’obtention de la LPL reste quoiqu’on dise une bonne décision qui malheureusement confirme une mauvaise nouvelle, le degré d’exposition du pays à l’aune des incertitudes qui entourent la zone euro et d’éventuels dégâts collatéraux sur la demande vers le Maroc.

Le fait que ce levier existe est bon pour la confiance et crée une certitude, c’est qu’il n y aura pas de défaut sur les réserves de financement mobilisables à court terme. Il risque en revanche de présenter un inconvénient, en l’absence de réformes structurelles, d’encourager un certain laxisme budgétaire.

C’est encore et toujours la question de la balance des paiements qui est aujourd’hui une préoccupation majeure. La situation est explosive pour les comptes extérieurs, desservis par une mauvaise tenue des recettes touristiques et MRE qui ne couvrent plus que 46% de nos besoins en devises. Du coup, il a fallu ponctionner près de 30 milliards de DH sur les avoirs extérieurs, ramenant les réserves de change a à peine 4 mois. Limite, limite

Le problème du Maroc c’est une crise du commerce extérieur, on le sait aussi. Ce sera d’ailleurs le gros morceau sur lequel va plancher le nouveau Comité compétitivité crée avec la CGEM. En attendant de trouver des mesures durables pour relancer l’export, le gouvernement s’oriente d’ores et déjà vers des dispositions pour tenter de contenir les importations. Entre autres champs d’investigations;  les barrières non-tarifaires. «Nous disposons d’à peine 200 normes, c’est trop peu, lorsqu’on sait que la Tunisie par exemple en compte 400».

Par ailleurs, pour alléger  la facture pétrolière, 50 milliards de DH, le gouvernement s’oriente vers la mise en place d’un  système de hedging pour se protéger contre les  variations de prix.
Mohamed Benabid

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina