navigation

Que deviendra Abbas El Fassi après ?

Abbas El fassi devait se retirer de la politique au lendemain du congrès de l’Istiqlal.

Abbas El Fassi

Il l’a affirmé à maintes reprises, Abbas El fassi devait se retirer de la politique au lendemain du congrès. Pour le moment, il reste secrétaire général. Même si sa manière de quitter les travaux du congrès est jugée peu honorable pour un secrétaire général. «Il s’est retiré en catimini, samedi dans la matinée, après son intervention dans laquelle il a tiré sur Hamid Chabat », affirme une source du congrès. Abbas El Fassi avait peur, affirme la même source, de la réaction des partisans de Chabat. «Il a filé à l’anglaise au moment où le parti traverse une crise et a le plus besoin de son soutien symbolique et de sa présence», ajoute cette source. Théoriquement, Abbas El Fassi, après 13 ans à la tête du parti, peut continuer à siéger au conseil national. Mais, contrairement à son prédécesseur, M’hammed Boucetta, il ne peut pas devenir membre du conseil de la présidence.

Le conseil, comme le spécifie l’article 59, est composé de leaders du parti qui ont œuvré, durant toute leur vie, pour la sauvegarde des valeurs, principes et orientations du parti et ont veillé à ce qu’il maintient son rôle de premier plan sur la scène politique. Le même article limite à quatre les membre du conseil qu’il cite  nominativement. Il s’agit de M’hammed Boucetta, M’hammed Douiri, Abdelkrim Ghellab et feu Aboubakr El Kadiri. En d’autres termes, la carrière politique de Abbas El fassi s’arrête là. Il ne pouvait toutefois pas partir sans assurer ses arrières. Il a soutenu fermement la candidature de son beau-frère, Abdelouahed El Fassi à sa succession, entre autres, pour être sûr que son passage à la tête du parti ne sera pas questionné.

La Vie éco

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

kabylesnet |
John Cena |
RCD-TIMIZART |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une plume et de l'encre
| Actualités du Maroc et du m...
| Burkina